Des œuvres littéraires majeures façonnent l’histoire de la littérature suivant différentes formes d’expressions ou genres littéraires. Je vous invite à découvrir quelques œuvres littéraires emblématiques en fonction de la période étudiée.

Il est tout aussi passionnant que complexe de suivre l’histoire de la littérature française à travers le temps. Du Moyen Âge des premiers textes en français au XXe siècle qui remet la littérature en question. A travers le XXIe siècle qui consacre une ère nouvelle. Du roman à la poésie en passant par le théâtre. Les œuvres orales et écrites retenues ainsi que leurs auteurs sont de véritables trésors fondateurs de la littérature française.

Les prémices d’une littérature française

Si les genres ne sont pas clairement définis durant cette période nous pouvons dire avec le recul historique que la poésie épique y revêt une grande place. Les chansons de geste comme la Chanson de Roland sont de longs poèmes écrits par des anonymes et récités par des jongleurs.

Roland sonnant du cor d'alarme, dessin @SEB
Roland sonnant du cor d’alarme, dessin @SEB

Entre 1250 et 1274 Les grandes chroniques de France fabriquent l’histoire royale.

Au XVIe siècle cette période humaniste est marquée par le mouvement de la Pléiade. Sept poètes autour de Ronsard et Du Bellay vont enrichir la langue française encore sous la tutelle du latin. Le sonnet venant d’Italie a alors la faveur des poètes.

L’influence du Classicisme

Beaucoup plus que la sensibilité Baroque qui s’étend à d’autres pays européens, c’est le classicisme à venir, dès 1630 qui va s’installer en France. Mouvement caractérisé notamment par une recherche de la raison, une clarté de la langue et de la rhétorique.

L’adhésion profonde à la religion avec Bossuet côtoie une étude des mœurs et des conflits (la Fontaine) ou encore une analyse de l’hypocrisie (avec le théâtre de Molière).

Portrait de Louis XIV en costume de sacre, peinture par Hyacinthe Rigaud
Portrait de Louis XIV en costume de sacre, peinture par Hyacinthe Rigaud

La fin du règne de Louis XIV et ses échecs conduisent au-delà d’une prise de conscience de la faiblesse de l’absolutisme (Saint-Simon), à la fameuse Querelle des Anciens et des Modernes qui oppose les partisans d’une littérature plus progressiste (Perrault, Fénelon, Fontenelle), aux tenants de la perfection de l’Antiquité (Boileau, Racine, la Bruyère…).

La littérature française sous les « Lumières »

Au XVIIIe siècle, la littérature vient finalement vulgariser les principaux thèmes chers à la Philosophie des Lumières. Cette période compte des auteurs majeurs, Montesquieu, (L’esprit des Lois ou les Lettres Persanes), Voltaire, (Zadig, Candide), Rousseau, (Le contrat Social) dont la répercussion des écrits est fondamentale jusqu’à nos jours.

Salon de Mme Geoffrin, lecture de L'orphelin de la chine par Voltaire, peinture par Lemonnier
Salon de Mme Geoffrin, lecture de L’orphelin de la chine par Voltaire, peinture par Lemonnier

Trois grandes tendances peuvent se dégager des écrits, le normatif, le polémique et le mondain. Le conte philosophique de Voltaire est la forme littéraire la plus originale qui puisse les exprimer toutes trois.

Le XIXe siècle, période de mouvements littéraires

Le XIXe siècle est un siècle de bouleversement. Durant cette période difficile à vivre, c’est toute une génération qui se reconnaît dans l’œuvre de Chateaubriand. René, qui exprime si bien « le mal du siècle ».

Illustration pour René de Chateaubriand
Illustration pour René de Chateaubriand

Le romantisme atteint son apogée en France entre 1810 et 1835. Période où de jeunes écrivains qui ne vivent pas forcément de leur plume se rassemblent autour de chefs de file comme Charles Nodier ou Victor Hugo. Période à la sensibilité nouvelle qui s’accompagne d’un renouvellement des formes littéraires.

Au théâtre c’est la suppression de la règle des unités, c’est également le mélange des genres, l’explosion du lyrisme en poésie. Le roman devient alors le cadre de l’expression personnelle. Citons Les médiations poétiques de Lamartine, Voyages en Orient de De Nerval, La légende des siècles de Victor Hugo.

Néanmoins le XIXe, siècle d’un esprit bourgeois grandissant, ne saurait se résumer au Romantisme

Certains écrivains, notamment Flaubert (Madame Bovary) et Maupassant (Une vie) vont au contraire s’attacher à des histoires vraies avec une écriture impersonnelle, objective s’inscrivant dans le Réalisme. Quand d’autres vont se rapprocher des sciences en considérant que le comportement humain est héréditaire, parmi ces romanciers naturalistes se dégage Emile Zola (Les Rougon-Macquart).

En poésie, à la suite de Baudelaire (Les Fleurs du mal), autour de Verlaine (Sagesse), de Rimbaud (Les Illuminations), ou encore de Mallarmé, c’est  le rêve, le mystère et le sens caché qui sont célébrés. 

Rimbaud et Verlaine version street art @Zilda
Rimbaud et Verlaine version street art @Zilda

Le XXe, siècle bouleversé est source d’une abondante littérature française

Pas d’école ou de mouvements précis au début de ce siècle mais l’affirmation commune de la grandeur de la littérature. Des auteurs comme Romain Rolland ou Charles Péguy affirment que l’écrivain peut-être une boussole collective.

A partir de 1914 on peut classer les écrivains de la guerre, Maurice Genevois (qui vient d’entrer au Panthéon), Henri Barbusse, Céline (Voyage au bout de la nuit). L’écrivain des années folles, Jean Cocteau. Les écrivains de la critique sociale et morale, Jules Romains, François Mauriac, Georges Bernanos (Les grands cimetières sous la lune). Ceux voués à la création littéraire : Max Jacob, Jean Giono, Supervielle, Raymond Roussel, Alain-Fournier (Le Grand Meaulnes). Les écrivains voués à l’action : André Malraux (L’espoir), Antoine de Saint-Exupéry (Terre des hommes).

Portrait  de Maurice Genevoix lors des premiers mois de guerre © Famille Genevoix / Maurice Genevoix, secrétaire perpétuel de l’Académie française © Famille Genevoix
Portrait  de Maurice Genevoix lors des premiers mois de guerre © Famille Genevoix / Maurice Genevoix, secrétaire perpétuel de l’Académie française © Famille Genevoix

Le genre dominant est le roman à thèse à cette époque (Jean-Paul Sartre, André Malraux).

Né de la philosophie sartrienne, l’existentialisme joue, dans l’immédiat après-guerre, un rôle considérable dans le développement des lettres françaises.

Entre sympathies marxistes et engagement politique chez Jean-Paul Sartre, engagement plus modéré et humanisme moderne pour Albert Camus. Simone de Beauvoir ouvre la voie à une réflexion sur la recherche de l’identité et de la liberté féminine. Peu à peu le nombre considérable de propositions littéraires viennent questionner ce qu’est une œuvre littéraire. On parle alors de littérarité.                                                       

Albert Camus à Mont Roch @Collection Catherine et Jean Camus
Albert Camus à Mont Roch @Collection Catherine et Jean Camus

Le livre devient un objet de consommation. Les romanciers ont toujours la cote : Armand Lanoux, Robert Sabatier, Bernard Clavel, Henri Troyat, Robert Merle, Michel Tournier, Romain Gary, Marguerite Yourcenar….

On peut constater une dissolution des liens entre les auteurs classiques, les avant-gardistes et la production littéraire de masse jusqu’à aujourd’hui.

Les difficultés à classer la littérature française du XXIe siècle

La littérature Française en ce début de siècle revient sans doute à des formes plus traditionnelles mais il semble encore trop tôt pour dégager des courants ou genres. Néanmoins l’on peut évoquer notamment l’autofiction avec Marie Darrieussecq.

Traiter de la littérature Française en quelques mots est une tâche ardue

J’espère que cette chronologie subjective aura pu vous remémorer des grands classiques étudiés ou non, vous redonnera le goût de relire quelques uns des ouvrages emblématiques mentionnés.

La littérature et ces multiples formes d’expression tout comme les autres formes d’art ont suivi les aléas de l’histoire nationale.

Nous ne pouvons clore ce thème sans évoquer le manifeste Pour une littérature-monde en français, publié dans le Monde du 16 mars 2007. Cette littérature francophone mondiale n’est toujours pas véritablement acceptée et fait l’objet de débats. Une des grandes figures de la littérature francophone à découvrir ou redécouvrir est Alain Mabanckou. 

Par Nicolas Samson-Agnez,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, vous inscrire à la newsletter ou soutenir le blog  !

Tous les liens ici !

Fondateur et directeur de l'AGNEZ ART GALLERY, galerie d’art contemporain nomade, Nicolas SAMSON-AGNEZ est un fervent défenseur de l’innovation dans le monde de l’art. Il crée les Collections(é)Mouvantes , un ensemble d’expositions sur mesure, thématiques et itinérantes à l’image de la galerie. Il est également Commissaire d’exposition et Consultant en Art pour les entreprises, les collectivités et particuliers. Habitué de la prise de parole en public, dans une volonté d’échange et de partage d’expériences, il anime des conférences et accompagne les artistes.

1 Comment

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.