Lorsque Claude Monet présenta Impression, soleil levant à Paris, il n’imaginait pas que son tableau deviendrait le manifeste d’un nouveau mouvement artistique.

Méprisée par les critiques en 1874, la toile Impression, soleil levant est actuellement exposée dans l’une des fondations de l’Académie des Beaux-Arts. Découvrez les 5 choses à savoir sur la genèse de ce chef-d’œuvre impressionniste et son parcours jusqu’à la postérité !

1/ Impression, soleil levant a été réalisé au Havre

Vers novembre 1872, Claude Monet séjourne au Havre, à l’hôtel de l’Amirauté. Le peintre connaît bien la ville normande, où il a passé son enfance et son adolescence : ses paysages lui sont donc familiers. Depuis la fenêtre de sa chambre, il voit le quai au Bois et le quai Courbe. En quelques heures, à l’aube, il peint le port en activité, entre mâts, vapeurs de cheminée et brume matinale. Monet trouve là le sujet d’une nouvelle marine, l’un de ses thèmes de prédilection. Avec l’essor de la Révolution industrielle, d’autres peintres partagent son intérêt pour ce sujet, comme l’Anglais William Turner. Ne trouvant pas son tableau représentatif du Havre, Monet l’intitule sobrement Impression. C’est Edmond Renoir, frère du peintre Auguste Renard et critique d’art, qui lui suggéra d’ajouter soleil levant.

Photographie de Claude Monet
Photographie de Claude Monet

2/ C’est le tout premier tableau impressionniste

En 1874, la Société anonyme coopérative des artistes peintres, sculpteurs, graveurs et lithographes organise sa première exposition. Celle-ci a lieu à Paris le 15 avril, dans l’ancien atelier du photographe Nadar. Claude Monet y présente Impression, soleil levant, aux côtés d’autres peintres comme Eugène Boudin, Edgar Degas ou Berthe Morisot. Les commentaires sont assassins. Louis Leroy, critique d’art pour le journal Le Charivari, s’en prend particulièrement à l’œuvre de Monet : « Que représente cette toile ? Impression ! Impression, j’en étais sûr. Je me disais aussi puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l’impression là-dedans. » Il pousse même la plaisanterie jusqu’à surnommer l’événement « L’Exposition des Impressionnistes ».  Bien malgré lui, et grâce au tableau de Monet, Leroy vient de donner son nom au mouvement qui allait révolutionner l’Art au XIXe siècle.

3/ La technique picturale d’Impression, soleil levant est novatrice

Peinte en quelques heures, Impression, soleil levant témoigne du geste rapide de Monet. Celui-ci juxtapose les couleurs, joue avec les mélanges et la lumière. Par touches de bleu et d’orange, il fait apparaître les reflets contrastés de l’eau. Cette technique donne un aspect inachevé et légèrement flou à la toile, loin de la peinture académique de l’époque. Le choix du sujet diffère également : laissant la mythologie de côté, Monet choisit de peindre ce qu’il a sous les yeux. Son approche fera de lui le représentant de l’Impressionnisme, et un modèle pour de nombreux artistes.

4/ Il est exposé au musée Marmottan-Monet, à Paris

À la fin de l’Exposition des Impressionnistes, Impression, soleil levant est vendu à un ami de Monet, le collectionneur Ernest Hoschedé. Elle a ensuite appartenu à Georges de Bellio, également collectionneur, qui l’offrit à Ernest Donop de Monchy. Ce dernier la déposa au musée Marmottan en 1938. Dans les années 1940, la toile déménage au château de Chambord. Revenue au musée Marmottan, elle intègre définitivement ses collections en 1957. Ce don, ainsi que celui d’autres toiles impressionnistes, donne un nouveau visage à ce musée, qui prend le nom de musée Marmottan-Monet dans les années 1990. Il abrite aujourd’hui le premier fonds mondial dédié à Claude Monet.

5/ Il témoigne de l’influence des peintres japonais

Fasciné par les peintres japonais, Claude Monet possédait une collection de 250 estampes. Katsushika Hokusai ou Utagawa Hiroshige ont particulièrement nourri son inspiration. Chez eux, Monet retrouve le goût pour les sujets d’extérieur, une émancipation formelle dans la composition et un traitement inédit de la couleur. Dans Impression, soleil levant, cette influence se traduit dans ce soleil rougeoyant, qui rappelle le drapeau japonais adopté en 1870. Monet poursuivra ses liens avec le pays du soleil levant à travers d’autres tableaux et l’aménagement de sa propriété à Giverny.

South wind, clear sky, estampe d’Hokusai
South wind, clear sky, estampe d’Hokusai

Impression, soleil levant est l’une des toiles les plus célèbres de Claude Monet. Elle condense en elle seule la démarche des Impressionnistes et marque un tournant dans l’histoire de l’Art. Avez-vous déjà eu l’occasion de la contempler ?

Par Gwennaëlle Massart,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, vous inscrire à la newsletter ou soutenir le blog  !

Tous les liens ici !

Sources

Article Kazoart

Article Timeout

Site internet du musée Marmottan-Monet

Passionnée de littérature, d’art et d’Histoire, j’ai grandi au milieu des livres avant d’entamer des études de Lettres. Depuis, je suis devenue rédactrice web SEO freelance pour vivre mes propres aventures. Dans mes articles, je voyage à travers l’espace et le temps pour partager avec vous mes découvertes culturelles. On y va ?

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.