Dans un contexte particulièrement difficile pour le secteur de la culture et de la littérature, la maison d’édition nîmoise Nombre 7 a décidé d’innover et de recréer le lien entre le lecteur et l’auteur.

La création de leur Bouquine Truck, ce petit bus rose, va permettre aux amoureux de la lecture de retrouver leurs auteurs préférés, à deux pas de chez eux !

Un constat lié à la crise sanitaire

Avec la crise sanitaire qui a frappé la France mais aussi le monde entier, de nombreux secteurs ont été touchés de plein fouet. Partout, des salles de cinéma, des restaurants, des théâtres ont fermé et les événements culturels annulés. Le monde de la littérature s’est lui aussi stoppé net, laissant les amoureux de la lecture sur la touche.

C’est dans ce contexte difficile, que la maison d’édition nîmoise Nombre7 a lancé le Bouquine Truck, ce petit camion rose qui va permettre à chacun de pouvoir retrouver un lien avec les livres, indispensables pour notre ouverture d’esprit et notre évasion spirituelle, intellectuelle et philosophique. Une vraie bulle d’oxygène.

 Pour mieux comprendre ce qu’est ce concept, nous avons interrogé le directeur général de la maison d’édition Nombre 7, Gilles Arnoult.

Monsieur Arnoult, première question. Comment avez-vous vécu cette période si particulière du confinement ? Comment votre maison d’édition a-t-elle vu son activité évoluer ?

Bien évidemment, comme tous les Français, cette période a été synonyme de frustration. Plusieurs salons ont été annulés, d’autres reportés, ce qui a réduit considérablement notre proximité avec les auteurs mais aussi celle qu’ils entretiennent avec le public. Cela a été difficile à vivre mais nous souhaitions recréer ce lien, comme nous le faisons depuis toujours. Il est vrai que lorsque les librairies ont été fermées, nous avons très mal vécu cette décision. Oui les livres sont essentiels, tout comme leurs écrivains ! Alors, au lieu de nous flagéler, nous avons décidé d’agir. Notre maison d’édition à Nîmes a alors souhaité créer un concept innovant.

Comment vous êtes-vous adapté à cette situation ?

Pour ma part, j’ai toujours aimé l’ambulant. Je me suis alors dit que nous pourrions réinvestir les lieux avec un petit bus qui permettra aux lecteurs mais aussi aux écrivains de se retrouver autour d’un événement culturel. Le Bouquine Truck va parcourir les villes de France, dans tous les lieux à forte fréquentation. Nous allons donc créer un nouveau genre de rendez-vous littéraire qui fait la part belle à la proximité, comme nous l’avons toujours fait dans notre maison d’édition.

Comment va se réaliser la rencontre entre les auteurs et les écrivains ?

L’objectif est de se greffer à un événement déjà existant ou bien à un lieu fréquenté par la population et qui prendra le temps d’aller à la rencontre des uns et des autres : les marchés nocturnes, les places de village, les bords de plage, les zones de villégiatures, les rassemblements… Une fois sur place, nous allons déployer un espace accueillant, qui sera propice à la rencontre et à la discussion grâce à des tables, des fauteuils… Les auteurs pourront donc parler de leur œuvre, échanger avec leurs lecteurs, organiser des séances de dédicace...

Comment allez-vous attirer les lecteurs à participer à ces nouveaux événements littéraires ?

Notre Bouquine Truck met en avant tous les talents locaux. Nous ne sommes pas là pour faire la promotion de best-sellers américains ou parisiens mais bien pour donner de la visibilité à des auteurs de proximité. Nous constituerons alors un plateau de deux ou trois écrivains locaux ou bien en présentant un livre qui représente un intérêt pour le territoire et le public. De plus, nous mettrons en place des débats, des conférences, des ateliers, pour impliquer le public, tout en respectant bien évidemment tous les gestes barrières.

Où pourrions-nous retrouver le Bouquine Truck prochainement ?

Nous avons déjà fait plusieurs dates depuis le printemps 2021.Nous étions par exemple le 17 avril à Limoges (87), du 5 au 11 juillet au Festival de littérature à Anduze (30), les 13 et 27 juillet et les 10 et 24 août au camping Le Lac des rêves à Lattes (34).

À termes, nous souhaiterions développer notre concept et pourquoi pas inonder la France de nos jolis bus roses ! »

Un beau projet qui permettra à tout le monde de pouvoir retrouver le chemin de la littérature mais aussi de pouvoir, enfin, échanger avec des auteurs. Chez Cultur’easy, nous espérons voir très prochainement des centaines de petits bus roses dans toutes les rues de France !

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par  Laura D’Angelo ,

Laura, 25 ans, rédactrice web spécialisée en référencement naturel depuis 5 ans. Balises, maillage, mots clés, sont des notions qui font partie de mon quotidien. Je m'intéresse à la culture, au développement personnel, au quotidien des entrepreneurs. Située à Marseille, je souhaite mettre du soleil dans chacun de mes articles.

1 Comment

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez vous à notre newsletter.