Située sur la rive gauche parisienne,  La casa de Papel française, La Monnaie de Paris, fabrique depuis des siècles les pièces qui transitent dans nos porte-monnaie et les médailles qui font le bonheur des collectionneurs.

Depuis des générations et dans le monde entier, l’homme en possède et l’utilise de manière quasi quotidienne.  Même la petite souris en met sous l’oreiller de l’enfant qui vient de perdre sa dent : la monnaie, devenue incontournable dans les échanges commerciaux. Où est née et fabriquée  la « ferraille » qui nous permet de faire l’appoint ? Partons à la découverte de la Monnaie de Paris, qui n’a encore jamais connu de « casse du siècle », malgré sa richesse et son grand âge.

1150 ans d’Histoire

L’institution monétaire nationale de la France compte plus d’un millénaire d’Histoire. C’est en 864, sous le règne de Charles II dit Charles le Chauve que l’on fonde la Monnaie de Paris. L’Edit de Pîtres qu’il promulgue va notamment permettre une refonte des monnaies et limiter le nombre d’ateliers (parmi lesquels La Monnaie de Paris) chargés de la frappe pour tout le royaume. La mission régalienne de frappe de la monnaie courante de cette institution ne date donc pas d’hier.

La Monnaie de Paris, quai de Conti à Paris
La Monnaie de Paris, quai de Conti à Paris

Pour autant, ce n’est qu’en 1775 que l’actuel siège de la Monnaie de Paris est inauguré, quai de Conti dans le 6e arrondissement de Paris. C’est Louis XV qui décida de la construction de ce bâtiment. En 1796, on rattache la Monnaie de Paris au Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Plusieurs ateliers de fabrication continuent à être répartis dans la France jusqu’en 1878, où seule la Monnaie de Paris reste active. Vous l’aurez compris, il s’agit donc là de la plus ancienne institution française encore en activité.

Du marteau au laser

Si le siège et l’atelier d’art restent au cœur de Paris, depuis 1973, on fabrique les pièces de monnaie à 500kms de la capitale, en Gironde. En effet, le  développement industriel de la Monnaie de Paris a rendu le site parisien trop étroit. C’est donc à Pessac, dans un site que l’on imagine hautement sécurisé, que près de 200 employés s’activent à produire du « cash ».

A l’origine, on frappait les pièces de métal au marteau, à la force du bras et de la main. Si certaines techniques de l’époque ont été conservées, elles s’allient aujourd’hui à des processus industriels innovants ; le laser et les technologies 3D ont ainsi fait leur entrée.

Démonstration des gestes de la gravure au sein de la Monnaie de Paris
Démonstration des gestes de la gravure au sein de la Monnaie de Paris

Et ça frappe fort à Pessac ! La cadence des presses est de 850 pièces frappées par minute. La Monnaie de Paris fabrique ainsi chaque année 1 milliard de pièces de monnaie dont 700 millions de pièces d’euros. Le restant représente des pièces d’or et médailles mais aussi des monnaies étrangères ; 40 autres pays font confiance à la France pour frapper leur monnaie. Ce savoir-faire inégalé a été reconnu par l’attribution du label entreprise du patrimoine vivant.

De Jacques Chirac aux Schtroumpfs

Il y a les pièces de monnaie courante pour acheter sa baguette et celles qui font office de souvenir ou intègrent une collection. Vous avez déjà sûrement acheté une médaille-souvenir à la boutique d’un musée ou d’un site touristique qui vous a plu ; votre oncle prend un plaisir certain à vous montrer sa collection de 500 pièces frappées en tirage limité … c’est aussi cela La Monnaie de Paris.

Médaille du 80e anniversaire du Syndicat des ouvriers de la Monnaie de Paris à Pessac 1899-1979. Graveurs J-P GENDIS et D. GEDALGE
Médaille du 80e anniversaire du Syndicat des ouvriers de la Monnaie de Paris à Pessac 1899-1979. Graveurs J-P GENDIS et D. GEDALGE

De la Rome Antique au Moyen-Âge en passant par les temps modernes, ses collections ont traversé les siècles. Chaque thème célèbre ainsi des grands moments de l’Histoire, des personnages historiques ou encore des patrimoines exceptionnels du Monde. Du Mont Fuji à Lafayette, en passant par Jacques Chirac ou l’alliance franco-allemande, la Monnaie de Paris frappe l’Histoire. La plus populaire aussi : aux côtés de la monnaie célébrant la paix, figurent celle de Johnny Halliday et plus récemment celles du Schtroumpf gourmand  et du Schtroumpf paresseux.

Vous voulez découvrir les secrets de fabrication de la Monnaie de Paris ?

Si vous appréciez le savoir-faire de ses artisans, foncez dans son magnifique bâtiment de style néo-classique. Depuis sa rénovation en 2017, le lieu accueille le restaurant 3 étoiles du chef Guy Savoy ; de quoi se régaler les papilles en rêvant au prochain lingot d’or que vous achèterez. Mais vous pouvez aussi tout simplement investir dans une belle pièce de monnaie en or ou dans celle à l’effigie de Napoléon, à moins que celle du Machu Picchu vous fasse voyager.

Guy Savoye à la tête de son restaurant 3 étoiles au sein de la Monnaie de Paris
Guy Savoye à la tête de son restaurant 3 étoiles au sein de la Monnaie de Paris

Par Lyse Hautecoeur ,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, vous inscrire à la newsletter ou soutenir le blog  !

Tous les liens ici !

Lyse est née le même jour que Liza Minelli et lui voue un culte immodéré. A défaut de scène, c’est sur les pages blanches que Lyse laisse aller sa créativité. L’écriture a toujours fait partie de sa vie et la lecture est son dada ; ses rock stars sont les auteurs ! Elle ne conçoit pas une vie sans la Culture (10 ans passés dans un musée laissent des traces) et les émotions qu’elles procurent.

1 Comment

  1. Brigitte Lavallette Répondre

    Pour avoir flâner le longs des quais à chercher des livres anciens chez les bouquinistes j’ai pu apercevoir ce monument si impressionnant.

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.