Avez-vous déjà imaginé entrer dans la peau de vos ancêtres ?

Dites au revoir aux écrans, à l’électricité, au béton et au vrombissement des moteurs. Sautez dans une robe de laine et un pantalon de toile. Et hop direction l’écomusée régional pour un jeu de rôle grandeur nature au siècle passé.

Train de l’écomusée de Marquèze

L’écomusée est le lieu idéal pour se reconnecter à ses racines

C’est un peu comme le village des Gaulois au parc Astérix mais avec de vrais artisans. D’authentiques fermières et métayers proposent des visites guidées. On trouve des ateliers dégustation de miel et de gâteaux à s’en lécher les doigts. Dans les années 60, à l’aube des premiers mouvements écologistes, Georges-Henri Rivière (1897-1985) développe le concept d’écomusée en fondant le Musée National des Arts et Traditions Populaires. L’objectif est de permettre à chacun de comprendre son territoire et son évolution.

Ôtez-vous de la tête les images de galeries interminables aux tableaux innombrables des musées des Beaux-Arts. Préparez-vous plutôt à pénétrer dans de véritables villes reconstituées à l’image de celles de nos arrière-arrière-…-grands-parents.

Démonstration de forge

Le plus connu en France est sans doute l’écomusée d’Alsace

Du potier au boulanger en passant par le tonnelier, le charron, le cordonnier et le forgeron vous trouverez votre bonheur pour soigner vos bêtes et faire de belles emplettes. Ces messieurs pourront même s’arrêter chez un véritable barbier pour se refaire une beauté avant de rejoindre les musiciens du Folk Festival de l’écomusée et de participer aux traditionnelles fêtes du village.

L’écomusée est le lieu idéal pour se reconnaître dans le passé, vivre des expériences authentiques et originales. Mais c’est aussi une aventure où vous croiserez nombre de chercheurs et conservateurs. Pascal Schmitt, Directeur général de l’écomusée d’Alsace confiait déjà en 2013 :

« Nous savons tous que nous ne pourrons pas vivre les 50 prochaines années comme nous avons vécu les 50 dernières années. Et un écomusée de France comme celui-ci, ça peut permettre de se poser des questions, de trouver des lieux et des espaces de débat pour pouvoir inventer un autre mode de vie pour le futur ».

écomusée d’Alsace

La nature pour penser le futur sur les terres de l’écomusée du pays de Rennes

Enfilez votre costume de Breton et participez à un véritable concours d’élevage : vos bêtes les plus likées rapporteront peut-être le gros lot ! C’est plus de 21 races locales qui sont ainsi en conservatoire dans les bâtiments d’élevage : le coq de Bretagne, la poule Coucou ou l’adorable et minuscule mouton d’Ouessant, n’auront plus de secret pour vous.

Mouton d’Ouessant

Enfin, êtes-vous prêts à vous choisir une authentique demeure landaise ?

Pour ce faire, poursuivez votre route vers l’ouest dans la haute Lande jusqu’à l’écomusée de Marquèze. À bord d’un véritable train d’époque, laissez-vous entraîner plus profondément dans notre voyage temporel. Là vous serez libre de passer du coq à l’âne en allant du four au moulin avant de pénétrer dans la superbe maison de maître qui fait la fierté du lieu. Authentique propriété prospère du XIXe siècle, le village de l’écomusée s’est développé autour de cette importante demeure entièrement rénovée. Outre la maison du maître, celle du meunier et du métayer également visitables vous conviendront sans aucun doute.

Maison de maître de l’écomusée de Marquèze

Choisir l’écomusée, c’est choisir d’endosser l’espace d’une journée la vie de ceux qui nous ont précédé pour mieux comprendre comment ils vivaient, fabriquaient leurs meubles, travaillaient, cuisinaient et s’habillaient. De plus, des expositions temporaires, des ateliers et des chantiers participatifs vous invitent à prendre part à la vie de ce village qui est un peu le vôtre parce que votre arrière-arrière-grand-mère ou votre arrière-arrière-grand-oncle y a sûrement vu le jour et construit tout cela en pensant ce qu’en feraient leurs arrière-arrière-petits-enfants…

Par Marie Duris,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, et soutenir le blog sur Tipeee !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir tous nos articles dès leur diffusion !

Marie Duris

A la fois rêveuse et quelque peu hyperactive, j’aime chiner de nouvelles inspirations dans les expositions d’art et m’inviter chez les grands personnages de notre histoire. La culture nourrit mon imaginaire et me permet d’innover au quotidien au-delà du bitume parisien. Je vois toujours le verre à moitié plein !

1 Comment

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.