« La marche à pied est le meilleur remède pour l’homme ». Cette citation vieille de 2000 ans faite par Hippocrate nous amène tout droit vers les sentiers de randonnées. Histoire d’un long parcours. C’est quoi un GR ?

Itinéraire de grande randonnée balisé, le GR est réalisable sur un ou plusieurs jours. Les itinéraires sont gérés par la Fédération Française de Randonnée Pédestre et entretenus par les bénévoles. Les sentiers de grande randonnée riment avec patrimoine naturel et culturel. Et oui ! Découvrir le patrimoine bâti, géologique, faune, flore et bien d’autres curiosités, rentre bien dans l’étiquette culturelle. Riches de sens, ces sorties nature ne doivent pas faire oublier le côté protecteur de l’environnement en ne laissant rien après le passage du randonneur. C’est parti…

Une marque déposée GR ®

La marque GR ® est déposée par la Fédération Française de la Randonnée Pédestre, elle répond à des normes techniques nationales en matière de création et d’aménagement d’itinéraires. Jean Loiseau, père fondateur d’un groupe de marcheurs Les Compagnons Voyageurs, sait manier cartes et boussole après la guerre de 1914.18. Mais voilà : comment se repérer une fois le chemin reconnu ? Il a la bonne idée d’aller voir comment les autres pays s’organisent. Il retient les marques de peinture des Appalaches aux Etats-Unis en guise de signes apposés sur arbres, rochers et signes naturels. Le balisage est définitivement adopté par un trait blanc et un trait rouge en 1946.

Balisage rouge et blanc d'un GR
Balisage rouge et blanc d’un GR

Tout commence en 1946

C’est l’année où apparaît pour la première fois le mot randonnée. Favorisées par le Front Populaire et les tout nouveaux congés de 1936, les auberges de jeunesse se multiplient. C’est l’époque heureuse de l’après-guerre où l’on jouit des déplacements libres en pantalon de golf et chaussures à clous. Pourtant, la partie n’était pas gagnée. A la fin du XIXème  siècle, les marcheurs sont tiraillés entre 2 idéologies ; l’une induite par l’église ; l’autre par la politique sociale. Le journaliste Marc Sangnier, fondateur du Sillon en 1894, voit son journal condamné par le Pape en 1910. Il ne lui en a pas fallu plus pour se tourner définitivement vers les jeunes et la laïcité.

Randonnée
Randonnée

L’E4 : un des plus grands sentiers de randonnée d’Europe

Près de 12 000 kms  pour ce sentier qui traverse plus de 10 pays !  Espagne, France, Suisse, Allemagne, Autriche, Hongrie, Serbie, Roumanie, Bulgarie, Grèce, Chypre. Ce parcours traverse le vieux continent d’ouest en est, 520 jours à parcourir au départ de l’Espagne vers Chypre.  Un autre sentier européen plus court et partant du nord au sud : le GR® 5. Au départ de Rotterdam vers Nice, le tracé parcours la Belgique, Le Luxembourg, en passant par des dénivelés importants dans les Alpes. Pour randonneurs expérimentés.

Tracé de l'E4
Tracé de l’E4

Rando et culture

Mettre un pied devant l’autre : une histoire naturelle, passer d’un lieu à un autre…mais encore ? Rien n’est plus bénéfique qu’une sortie au grand air. Randonnée et culture se marient indéniablement. Les sentiers traversés plongent les randonneurs dans un passé riche, un patrimoine remarquable jalonné de sites incontournables, de villages pittoresques. Et des points de vue à couper le souffle. On ne compte plus les randonnées à thèmes : gastronomiques, historiques, géologiques, scientifiques, nocturnes avec les « Rando-lune » pour observer les étoiles…

Randonnée gourmande
Randonnée gourmande

Le top 10 des conseils pour débutants

  • Prendre des chaussures  de rando confortables, avec un bon soutien aux chevilles, imperméables et bien ajustées (à casser 2 semaines avant une 1ère utilisation sinon, gare aux ampoules !).
  • Eviter les sacs trop lourds. Même si un petit pansement, désinfectant, anti-moustiques et crème solaire vous renvoient à l’émission «  Man V/S Wild- Seul face à la nature » avec le britannique Bear Grylls, n’emportez que le nécessaire.
  • Comprendre le système des « couches ». Avoir un Tshirt en sous-couche, un intermédiaire en 2nde couche, voir une 3ème couche. On se réchauffe vite en marchant.
  • Trouver son rythme. Adopter un rythme régulier. On se fatigue beaucoup moins surtout en montée.
  • Prendre assez d’eau. 1 L d’eau/personne pour 2h de marche voir plus par temps chaud. Porter un chapeau/casquette pour ne pas finir brûlé en zombie de The Walking Dead en été.
  • Cartes et boussole si sorties en dehors des GR. Les applications GPS peuvent aussi aider.
  • Commencer doucement. Pour une 1ère randonnée, commencer par une petite marche autour de chez soi.
  • Vérifier la météo. S’informer sur les prévisions pour s’habiller au plus juste. Attention aux orages.
  • Partir avec des amis. Lorsque l’on débute, il vaut mieux partir à plusieurs.
  • Ne laisser que nos empreintes. La nature ne restera belle que si nous prenons soin d’elle. Ramener tous les déchets du repas tiré du sac.

La rando en quelques chiffres 

Selon une étude BVA de 2016, nous serions 5,5 millions de randonneurs pédestres réguliers  à sillonner les sentiers français. Le nombre de licenciés augmente chaque année de 3% , c’est dire l’engouement des français pour cette discipline. La randonnée est beaucoup moins traumatisante pour les articulations que la course à pied. « La marche est un loisir simple, peu coûteux, bon pour la santé, qui permet de sortir de l’isolement et de se rapprocher de la nature » assure Robert Azaïs, ancien président de la Fédération Française de randonnée.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) fixe d’ailleurs un objectif réaliste de 10 000 pas par jour pour se maintenir en forme.  Garder des souvenirs de ses randonnées peut s’avérer être un excellent thème de soirée. Ne pas oublier la caméra de sport, un appareil photo qui peut se fixer sur un support. Sur un casque, la sangle d’un sac ou autre pendant toute la durée du périple.

Alors, convaincus ? Découvrez maintenant le patrimoine des départements où nous nous baladons régulièrement.

Par Magali Bouchez,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager et nous soutenir en vous inscrivant à la newsletter !

Originaire du nord, végétarienne depuis l’enfance, curieuse boulimique et passionnée, j’ai essayé de me limiter aux langues, à l’art, au sport. Essayer fut un doux euphémisme. Parents fatigués par mon envie de globe trotteur. Ce qui me touche le plus : la cause animale. Suite à un burn out, j’ai découvert la méditation, effet salvateur garanti.

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.