Chère Margaret,

Je vous écris ce jour par delà l’espace pour vous dire mon admiration. Vous n’êtes pas moins que l’informaticienne qui permit l’alunissage le 11 juillet 1969.

Votre contribution ?

Concevoir le code pour les programmes informatiques de la fusée Apollo 11.

Margaret H. Hamilton
Margaret H. Hamilton

Mathématicienne de talent, informaticienne de renom vous avez consacré votre vie à ce nouveau domaine. En comprenant le langage des chiffres vous avez utilisé et développé celui des ordinateurs, le code. Dans les années 60, nous n’en sommes encore qu’aux timides commencements. Cet outil révolutionnera nos vies quelques décennies plus tard.

En 1963, c’est dans un contexte de conquête spatiale exacerbée que nous vous sollicitons.

Mais revenons tout d’abords sur votre parcours 

A 21 ans, vous suivez des études de Mathématiques à l’Earlham College. Vous travaillez tout d’abord dans le domaine de la météorologie. Prévoir est déjà le fil conducteur de votre carrière professionnelle. Vous postulez pour le M.I.T afin de concevoir des programmes informatiques. Quelques années plus tard ce sera finalement le M.I.T qui vous sollicitera pour rejoindre le programme Apollo 11.

Vous êtes informaticienne pour la mission de conquête de l’espace. Et pas la moindre puisqu’il s’agit de faire atterrir une fusée sur la lune. L’objectif ? Que ses voyageurs, les astronautes puissent marcher dessus. Un exploit à cette époque ! Car nous sommes dans un contexte social et politique complexe. Deux puissances, les États-Unis et l’URSS s’affrontent par le biais de la conquête spatiale. Une démonstration de force qui est à son point culminant dans les années 1960. Vous êtes alors de ces femmes qui investissent l’Espace.

Ingénieure informaticienne, vous êtes capitale dans la réussite de cette mission

 Margaret H. Hamilton
Margaret H. Hamilton

Vous codifiez, modélisez les processus, la conception de systèmes de prévention. Tant de techniques au service d’une volonté profonde, le voyage spatial.

Alors que vous travaillez sur la programmation informatique, votre fille Lauren joue à la station. Elle actionne malencontreusement une fonction : l’atterrissage en plein vol ! Le programme n’a peut pas répondre à la demande. Grâce au jeu, une faille se révèle. Margareth vous en prenez compte car cela pourrait mettre la mission en péril. Mais vos collègues ne vous croient pas, répliquant que les astronautes sont entraînés.

Vous insistez… Vous avez bien fait !

Car trois minutes avant que le module lunaire Apollo 11 atteigne la surface de la lune, les alarmes informatiques s’activent. L’ordinateur est saturé comme prévu. Mais grâce à votre programme l’ordinateur priorise les tâches. L’alunissage se fait finalement sans encombre. Quel soulagement ! Il y a dû avoir des sueurs froides dans les équipes. Je vous félicite Margareth, vous avez transformé le rêve en réalité !

De 1976 à 1986, votre carrière se poursuit

Vous intervenez pour racontez votre histoire et vous créez les entreprises Higher Order Software et la Hamilton Technologies. Toutes deux servent alors à promouvoir le code et l’usage informatique dans d’autres domaines. Les détections d’erreurs et le développement de logiciel notamment. Vous mettez au point un nouveau langage de programmation : l’Universal Systems Langage, USL. Vous êtes une pionnière de l’informatique, une « software engineer », c’est le génie logiciel ! Vos actions ont largement contribué à son développement.

Vous n’aviez pas d’autre choix que d’être une pionnière

De mon point de vue, l’expérience logicielle elle-même était au moins aussi excitante que les événements qui entouraient notre mission… Il n’y avait pas de seconde chance. Nous le savions… Trouver des solutions et de nouvelles idées était une aventure. […] Parce que le logiciel était un mystère, une boîte noire, la direction avait une foi et une confiance totales en nous. Nous devions trouver un chemin, et nous l’avons fait. Quand je regarde en arrière, nous étions les personnes les plus chanceuses au monde : nous n’avions pas d’autre choix que d’être des pionniers. 

Margaret H. Hamilton

Actuellement, un prix portant votre nom à été mis en place

Il récompense les jeunes femmes informaticiennes. Ce sont les Margarets. Le programme forme aussi au code. Voici le site: https://joinjfd.com/prix-les-margaret/ .

Je suis heureuse de savoir que l’équipe qui voyagera vers la planète Mars sera mixte.

WASHINGTON, DC - 22 NOVEMBRE : Le président américain Barack Obama remet la médaille présidentielle de la liberté à Margaret Hamilton, mathématicienne de la NASA et pionnière des logiciels informatiques, lors d'une cérémonie dans la salle Est de la Maison Blanche le 22 novembre 2016 à Washington, DC. Barack Obama a remis la médaille à 19 pionniers vivants et à deux pionniers posthumes dans les domaines de la science, du sport, du service public, des droits de l'homme, de la politique et des arts. (Photo par Chip Somodevilla/Getty Images)
WASHINGTON, DC – 22 NOVEMBRE : Le président américain Barack Obama remet la médaille présidentielle de la liberté à Margaret Hamilton, mathématicienne de la NASA et pionnière des logiciels informatiques, lors d’une cérémonie dans la salle Est de la Maison Blanche le 22 novembre 2016 à Washington, DC. Barack Obama a remis la médaille à 19 pionniers vivants et à deux pionniers posthumes dans les domaines de la science, du sport, du service public, des droits de l’homme, de la politique et des arts. (Photo par Chip Somodevilla/Getty Images)

Merci pour cette passion des Mathématiques et pour ce domaine sur lequel notre monde s’appuie aujourd’hui : l’informatique.

Amicalement.

Par Géa, la porteuse d’histoires,

Exploratrice, artiste, journaliste ma passion est de raconter des histoires. Je découvre les talents, les univers et les créativités multiples. Je suis Géromine, je fais chaque jour mes investigations avec mon appareil photo, mes carnets et mon stylo. Le matrimoine tout comme l'art engagé me rendent créative. Mon souhait est que vous puissiez voyager en lisant, pour à votre tour explorer notre monde.

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.