L’amour est un des thèmes de prédilection des arts. Cette source inépuisable devient un vrai fil d’Ariane des artistes pour peindre, photographier et écrire.

L’amour est pur et intime. Toutefois, la complexité de ce sentiment est inévitable, car on l’associe à des mots comme : impossible, passionné ou charnel. On parle souvent de ce thème comme quelque chose d’indescriptible et pourtant, tous les artistes l’ont au moins une fois dompté. L’amour est un oxymore.

L’amour, ce sentiment noble

Le sentiment amoureux est considéré en philosophie comme étant supérieur aux autres puisqu’il accorde la raison, l’intelligence et la réflexion. Cependant, ce n’est pas qu’en philosophie que l’amour fait l’unanimité. Depuis des siècles, ce sujet influence les artistes. Il est multiple. Ainsi, il est représenté sous toutes ses formes : l’amour d’une mère, le désir pour l’être aimé, la tendresse fraternelle ou sororale. Même au sein du couple, cet état peut être doux, romantique ou brut. Une multitude de possibilités est alors à portée de main des artistes.

Le fil conducteur des artistes

L’amour est partout que ce soit dans la littérature, “Roméo et Juliette” de Shakespeare ou en sculpture “Le baiser” de Rodin. Ce sujet s’immisce également dans tous les mouvements artistiques . En effet, l’ Art nouveau possède le tableau romantique le plus connu : “Le baiser” de Gustave Klimt.

Le Baiser de Gustave Klimt
Le Baiser de Gustave Klimt

Quant au surréalisme, il nous dépeint un amour impossible avec le tableau incontournable “Les amants” de Magritte. Aujourd’hui encore, nous pouvons retrouver des artistes qui puisent leur inspiration dans cette catégorie comme Annette Messenger avec l’œuvre “Cœur au repos”. Tandis qu’en littérature contemporaine, nous pouvons citer Françoise Sagan avec “Bonjour Tristesse”.

Les amants de Magritte
Les amants de Magritte

Un acte de création avant tout

L’art et l’amour sont intimement liés. Tous les deux questionnent et intriguent. Marina Abramović réalise plusieurs performances avec cette thématique dont “A minute of Silence” . L’artiste reste silencieuse face à des inconnus. Un self-control à toutes épreuves jusqu’à ce que son ancien compagnon Ulay s’installe en face d’elle. Les émotions se voient et se ressentent. En art comme en amour, il faut créer et imaginer. Les cœurs s’enchaînent et se déchaînent comme l’artiste avec ses pinceaux. Il dessine avec ses tripes. Tandis que le sentiment amoureux donne des papillons dans le ventre et il se propage dans tout le corps, pour laisser place aux émotions.

« A minute of silence » par l’artsite Marina Abramovic

Acte sexuel refoulé, tendre ou aveugle, les interprétations sont nombreuses comme les sentiments que l’on trouve dans ce sujet. Chaque artiste le représente selon son époque, son vécu, mais surtout sa perception. Des premiers amours aux derniers avec leurs aléas, il fait tourner les têtes. L’amour rend vivant, mais surtout, il fait rêver.

#LoveWall in Manhattan, NY / Photo by Renee Fisher

Par Celia Chabaudie,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, vous inscrire à la newsletter ou soutenir le blog  !

Tous les liens ici !

Originaire du Sud de la France, je suis née à Nice. Après un Master en Information et Communication à Toulon, je me suis installée à Lyon. Passionnée par la culture, le féminisme et la lecture, je peux désormais relier mes centres d’intérêts et ma curiosité en tant que rédactrice web pour laisser filer ma plume au gré des sujets.

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.