Vous avez dit méditation ? Ou comment vivre plus sereinement pendant, et après, le confinement.

Il est certain que cette étrange période est dure à vivre. L’enfermement, les angoisses, la précarité financière ou la surcharge de travail, tout ceci pèse sur nos corps et notre esprit, évidemment. Et comment garder cet esprit sous contrôle, conserver notre bien-être ? Certain(e)s suivent avec détermination leur « prof de sport chéri », qui pour la période donne des cours en ligne. D’autres vont préférer le « Do It Yourself » en créant de beaux objets, la répétition du geste mène souvent à une sorte d’apaisement. Pour ceux qui veulent pousser la réflexion, « intérieure », il existe justement une pratique, la méditation.

Qu’est-ce que la méditation ?

Il est nécessaire avant de se lancer dans la méditation de bien comprendre de quoi il s’agit. En effet même si ce terme est couramment employé et que cette pratique se répand depuis de nombreuses années en Occident, il semble que pour beaucoup la méditation revêt nécessairement un aspect rituel. Il existe différentes formes de méditation, celle dite de pleine conscience du Dr.John Kabat-Zinn, qui se veut laïque, souvent utilisée dans le monde de la santé ou de l’éducation. Néanmoins Kabat-Zinn le dit lui-même « la méditation de pleine conscience est au cœur de la méditation bouddhiste ». Vous l’aurez compris, à chacun son intention, spirituelle ou non.

Maître Yoda en pleine méditation

Pourquoi méditer ?

On pense souvent que la vie est déjà un enseignement suffisant, même en confinement. Mais que retenons nous des épisodes de notre vie, quel est notre comportement face aux diverses perturbations quotidiennes ? Qui ne souhaite pas progresser ? La méditation est un entraînement pouvant nous permettre de réagir avec plus de justesse dans des situations complexes et éviter ainsi de se mettre en colère, ressentir du stress, etc. Le moine Matthieu Ricard (dans l’ouvrage « À nous la liberté ! ») nous dit, avec conviction : « L’entraînement de l’esprit spécifique, la méditation, est pratiqué depuis des millénaires, et les neurosciences ont confirmé son efficacité. Pourquoi ne pas essayer ? »

Réussir à gérer sa colère

Les difficultés de la méditation ?

Si pour vous « bien méditer » n’est plus penser, alors bonne chance. Il s’agit de rester conscient que notre esprit a tendance à voyager ici et là. L’idée n’est aucunement de vouloir arrêter les pensées, mais plutôt d’observer le flot continu de celles-ci. Christophe André nous dit sur ce point « Le bavardage de l’esprit, la dispersion, la distraction sont toujours les premiers obstacles de la pratique méditative, mais tout cela est normal… ».

Fleur de lotus, Inde, photo ©Yann @Wikimedia

Les effets de la méditation ?

Il est primordial de bien avoir conscience qu’il ne peut y avoir d’effets sans régularité. Le Lama Jigmé Rinpoché le souligne bien dans ses enseignements : « c’est la seule condition qui nous permettra de progresser ». Méditer régulièrement c’est souhaiter se donner plus de liberté et ne plus être l’esclave de nos comportements négatifs comme la peur, les impulsions vives…

Quelques techniques pour aborder la méditation

Pourquoi s’obliger à accomplir des méditations que nous ne comprenons pas ? « S’orienter vers celle qui est la plus naturelle nous permet déjà de nous affranchir de toute forme d’obligation » nous dit Lama Jigmé Rinpoché. Souvent le 1er exercice proposé est celui « de l’observation de la respiration ». C’est un outil très simple et très efficace. Pour autant au départ ce n’est pas si facile et il s’agit de ne pas se décourager. Un autre exercice peut-être celui de porter son intention sur un support, celui que vous souhaitez, une bougie par exemple.

 Comment s’y retrouver parmi la multitude de propositions ?

Les propositions de cours en ligne fleurissent, les groupes de réflexion et de spiritualités voir de métaphysiques s’y donnent à cœur joie sur nos pages Facebook, les pseudos coachs en développement personnel proposent de prendre soin de vous. C’est certain l’on peine à s’y retrouver, à faire confiance. Alors, voici quelques applications testées pour vous : 

La première est sans doute la plus connue, il s’agit de PETIT BAMBOU, à télécharger ici. L’application a décidé de laisser libre certains de ses « programmes » pendant la quarantaine. C’est un espace très complet, avec des exercices à pratiquer à la maison et même au travail. À découvrir, des propositions surprenantes comme un « outil de cohérence cardiaque ».

Une autre application MIND, à l’interface très pédagogique.  Vous y trouverez des programmes guidés par d’incontournables experts du domaine tels que Christophe André, Fabrice Midal ou encore Eline Snel, auteur de « Calme et attentif comme une grenouille » (mais entre nous qui a envie de méditer comme une grenouille…). La belle initiative de MIND est la gratuité de son application pour les soignants !

Enfin une toute nouvelle application, EVOLUM semble plutôt bien conçue avec des voix très apaisantes et des fonds visuels propices à la relaxation. Celle-ci nous propose de la tester, c’est ici !

Et pour ceux qui préfèrent le support d’un ouvrage aux citations inspirantes, je vous conseille : « Silence vivant » de Silvia Ostertag aux éditions Jouvence.

Photo © Nicolas Samson-Agnez, 2020

Alors prenez la posture et bonne méditation !

Par Nicolas Samson-Agnez,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, vous inscrire à la newsletter ou soutenir le blog  !

Tous les liens ici !

Nicolas Samson Agnez

Fondateur et directeur de l'AGNEZ ART GALLERY, galerie d’art contemporain nomade, Nicolas SAMSON-AGNEZ est un fervent défenseur de l’innovation dans le monde de l’art. Il crée les Collections(é)Mouvantes , un ensemble d’expositions sur mesure, thématiques et itinérantes à l’image de la galerie. Il est également Commissaire d’exposition et Consultant en Art pour les entreprises, les collectivités et particuliers. Habitué de la prise de parole en public, dans une volonté d’échange et de partage d’expériences, il anime des conférences et accompagne les artistes.

1 Comment

  1. Avatar
    Brigitte Lavallette Répondre

    Je connaissais « Petit Bambou » pour les deux autres je vais tester je dois dire que cette période anxiogène pour tout le monde une seconde fois est très difficile à supporter lorsque l’on vit seule

Commenter cet article