Amoureux des paysages de montagne et des sommets aux neiges immortelles ? Ne cherchez plus, les Hautes-Alpes sont faites pour vous.

Nous vous présentons aujourd’hui une région qui abrite des panoramas sublimes. Une région qui cache au creux de ses montagnes des lacs d’altitude dont la beauté est saisissante. Chers lecteurs, embarquez avec nous pour un voyage dans les Hautes-Alpes !

Amateurs de grand air, de ski et de randonnée

La richesse de cet incroyable département ne pourra que vous subjuguer. En hiver, la montagne offre de longues heures de sports d’hiver au cœur d’un paysage saisissant. Mais l’été n’a rien à envier à la saison neigeuse. La montagne en période estivale est un véritable régal pour les yeux. Les massifs montagneux des Hautes-Alpes abritent de nombreux lacs. Parmi eux, l’un des plus célèbres : le Lac de Serre Ponçon. Les montagnes qui l’entourent se reflètent dans son eau turquoise. Ce deuxième plus grand lac artificiel d’Europe est un lieu incontournable de la région.

La richesse de son histoire fait aussi sa réputation. La construction du lac de Serre Ponçon a nécessité le déplacement de la population des villages de Savines et Ubaye qui ont, par la suite, disparus sous les eaux. C’est la raison pour laquelle on aperçoit au milieu du lac, l’isolée Chapelle Saint-Michel autrefois située en hauteur du village. Elle reste aujourd’hui l’unique vestige du passé des villes aujourd’hui englouties.

Lac de Serre Ponçon
Lac de Serre Ponçon

Les petits lacs d’altitude donnent aux Hautes-Alpes des airs canadiens

A l’arrivée de l’été, les montagnes enneigées dévoilent de jolies petites étendues d’eau pour le plaisir des amoureux de randonnée. Dans le briançonnais, tout proche de la commune de Villard-Saint-Pancrace, le lac de l’Orceyrette révèle un paysage merveilleux digne d’une carte postale. Le Queyras, territoire culminant des Hautes-Alpes, abrite à lui seul une trentaine de lacs de montagnes. C’est le cas du lac miroir dans lequel se reflète avec prestance, la montagne de la Font Sancte. Ne vous arrêtez surtout pas en si bon chemin : tout près de là, le lac Sainte-Anne s’impose par sa couleur bleue turquoise et culmine à 2400 mètres. Sur votre route à travers le parc naturel régional du Queyras, ouvrez l’œil ! Chamois et perdrix côtoient marmottes et lièvres au cœur d’une flore luxuriante. Profitez d’une pause dans le village de Saint-Véran dont l’église est classée monument historique et terminez par la forteresse du Château Queyras !

Lac de l’Orceyrette
Lac de l’Orceyrette

La région nous invite à la découverte d’une des plus hautes villes d’Europe

Briançon, fortifiée par Vauban au XVIIIe siècle, est un chef d’œuvre d’architecture classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Dominée par les forts du briançonnais, la ville arbore à chaque coin de rue des témoignages d’un riche passé culturel et historique. Les ruelles décorées de jolies façades couleurs pastel mènent à une somptueuse église baroque : la collégiale Notre-Dame. Sur votre chemin, vous croiserez très certainement de très anciennes fontaines qui font tout le charme de la ville.

Collégiale Notre-Dame à Briançon
Collégiale Notre-Dame à Briançon

Gap est une autre ville des Hautes-Alpes qui vaut le détour

Tant par son patrimoine culturel que par les activités qu’elle propose. Son centre historique invite chaque visiteur à la flânerie et la vieille ville abrite la cathédrale de Notre-Dame-et-Saint-Arnoux : un chef d’œuvre néo-gothique du XIXème siècle. N’hésitez pas à pousser les portes de l’édifice ! Il renferme des orgues majestueux. Côté culture, le Musée Muséum Départemental des Hautes-Alpes invite le visiteur à appréhender les arts, la culture et le patrimoine à travers la diffusion d’œuvres de toutes les époques. Un petit conseil : ne loupez pas le mausolée en marbre du duc de Lesdiguières dans l’espace permanent du musée.

Mausolée en marbre du duc de Lesdiguières
Mausolée en marbre du duc de Lesdiguières

Côté patrimoine naturel insolite, votre curiosité sera assouvie au site des demoiselles coiffées de Théus

Ce sont des formations géologiques créant des colonnes rocheuses de plusieurs mètres de haut, surplombées d’un chapeau de pierre. Ces jeunes femmes de pierre aux drôles de chapeaux sont si nombreuses que leur emplacement pris le nom de « la salle de bal ».  C’est l’occasion de terminer votre escapade par une randonnée à couper le souffle au cœur de la vallée de la Durance.

Les demoiselles coiffées de Théus
Les demoiselles coiffées de Théus

Alors chers lecteurs, serez-vous plutôt attirés par les Hautes-Alpes en été avec ses lacs d’altitudes et ses randonnées de montagne ? Ou préfèrerez-vous vous aventurer l’hiver pour le charme du ski et des balades en raquette ? Quoi qu’il en soit, on ne saurait que vous conseiller la beauté des massifs hauts-alpins pour un dépaysement garanti !    

Par Violette Martin,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, vous inscrire à la newsletter ou soutenir le blog  !

Tous les liens ici !

Violette Martin

Franc-comtoise d’origine et parisienne pour un temps, Violette est tantôt rédactrice, tantôt chargée de marketing. Elle est passionnée par le tatouage et s’intéresse à l’art sous toutes ses formes : sur le papier comme dans la peau ! Ce qu’elle préfère c’est s’isoler chez son père à la campagne pour dévorer les romans classiques de la bibliothèque paternelle, un chat sur les genoux.

1 Comment

  1. Avatar
    Brigitte Lavallette Répondre

    Superbe souvenirs au Lac de Serre-Ponçon visité avec mes parents,j’ai aussi aimé la Vallée du Queyras découverte avec mon fils en été j’ai aussi de superbes paysages il y a peu sous la neige mais je dois dire que j’adorerais découvrir les Demoiselles coiffées qui m’intriguent tant

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.