Vitraux et pierre sculptée : l’architecture gothique est reconnaissable entre mille. Au Moyen Âge, elle a donné naissance à de nombreux édifices partout en Europe, dont des cathédrales emblématiques. Où est-il apparu en premier ? Pourquoi l’a-t-on préféré à l’art roman ? D’hier à aujourd’hui, retrouvez tout de suite les 5 choses à savoir sur l’architecture gothique.

1/ L’architecture gothique est née en France

Intérieur  de la cathédrale de Bayeux, ©Jebulon / CC-BY-1.0 / via Wikipédia
Intérieur  de la cathédrale de Bayeux, ©Jebulon / CC-BY-1.0 / via Wikipédia

Au cours du XIIe siècle, l’art gothique remplace peu à peu l’art roman dans la construction d’édifices religieux. Cette nouvelle forme d’architecture est née aux alentours de Paris, dans un territoire allant de Sens, au sud-est de la capitale, jusqu’à Laon. Élancée et lumineuse, la cathédrale Saint-Étienne de Sens (1135) compte parmi les premières cathédrales gothiques. Suivront celles de Saint-Denis (1135), Laon (1155) ou Paris (1163). Peu à peu, ce mouvement se répand en Europe et sera utilisé jusqu’au XVe siècle. Il donnera notamment naissance aux cathédrales de Cologne (Allemagne) et de Durham (Angleterre), qui servit de décor dans le film Harry Potter à l’école des sorciers.

2/ Elle se caractérise par sa hauteur et sa lumière

Rosace de la cathédrale de Strasbourg, ©Boulanger.IE / CC-BY-2.0 / via Flickr
Rosace de la cathédrale de Strasbourg, ©Boulanger.IE / CC-BY-2.0 / via Flickr

L’art roman utilisait des arcs en demi-cercle, qui nécessitaient des murs épais. La hauteur des édifices était donc limitée. Le développement de l’architecture gothique a résolu ce problème et a permis de mener des constructions audacieuses. La cathédrale de Rouen, par exemple, culmine à 151 mètres ! Elle a aussi permis d’introduire la lumière au sein des édifices grâce à de larges ouvertures. Pour les croyants, il s’agissait alors de symboliser la présence divine.

En bref, les principales caractéristiques de l’architecture gothique sont :

  • des voûtes en croisées d’ogives et des arcs brisés ;
  • des arcs-boutants ;
  • des vitraux ;
  • des rosaces ;
  • des flèches hautes et pointues ;
  • des sculptures finement ciselées.

3/ Elle n’est gothique que depuis la Renaissance

L’art gothique n’a pas toujours été appelé ainsi. Au Moyen Âge, on le désignait sous le nom de francigenum opus, « l’art français » en latin. Il est également parfois désigné comme l’art « ogival », par rapport aux croisées d’ogives des voûtes. Ce sont les artistes italiens qui finiront par le nommer ainsi à la Renaissance. Ceux-ci jugeaient cette architecture grossière et digne des barbares, à l’image des Wisigoths qui pillèrent Rome. Des Wisigoths aux Goths, il n’y a qu’un pas, et l’art français devint l’art gothique. Par la suite, il fut l’objet de critiques, comme dans La Gloire du Val-de-Grâce (1669), de Molière :

[…] Le fade goût des monuments gothiques
Ces monstres odieux des siècles ignorants
Que de la barbarie ont vomit les torrents […]

4/ L’architecture gothique se décline en 5 périodes

Du XIIe au XVe siècle, l’architecture gothique connut des évolutions notables. Plusieurs styles se sont ainsi succédé en France, au gré des innovations et des évolutions de la société :

  • le gothique primitif (XIIe siècle) ;
  • le gothique classique (XIIe et XIIIe siècle) ;
  • le gothique rayonnant (XIIIe et XIVe siècle) ;
  • le gothique flamboyant (XVe siècle) ;
  • le gothique tardif (fin du XVe siècle).

Elle a également connu d’autres variantes, localement (Normandie) ou dans d’autres pays européens : Pays-Bas, Italie…

5/ Elle a connu un renouveau au XVIIIe siècle

Avec la redécouverte de l’Antiquité, la Renaissance s’est tournée vers d’autres styles architecturaux, inspirés des monuments grecs et romains. Ce n’est qu’au milieu du XVIIIe siècle que l’art gothique refait son apparition, parallèlement à la montée du romantisme. Un véritable engouement se crée alors autour du Moyen Âge, qui perdurera au XIXe siècle. Tandis que Victor Hugo écrit Notre-Dame de Paris, l’architecte Eugène Viollet-le-Duc entreprend la rénovation de plusieurs édifices médiévaux. Parmi ceux-ci, se trouvent la basilique de Saint-Denis et le château de Pierrefonds, dans l’Oise.

Toujours influente, l’architecture gothique continue d’inspirer les architectes du XXIe siècle. En 2007, Demetri Porphyrios a ainsi réalisé le Whitman College pour l’Université de Princeton aux États-Unis.

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par Gwennaelle Massart ,

Passionnée de littérature, d’art et d’Histoire, j’ai grandi au milieu des livres avant d’entamer des études de Lettres. Depuis, je suis devenue rédactrice web SEO freelance pour vivre mes propres aventures. Dans mes articles, je voyage à travers l’espace et le temps pour partager avec vous mes découvertes culturelles. On y va ?

Commenter cet article


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.