Sur les hauteurs de Belleville, la Maison One More s’affranchit de la morosité qu’on prête à Paris. Entre rires et plaisirs gustatifs, ce “restau-bar-prod”, renommé pour son célèbre plateau d’humour, offre, à ceux et celles qui passent le pas de la porte, un instant dépaysant dans un cadre accueillant.

Avec ses pierres, ses poutres apparentes, et sa grande table en bois, la Maison One More arbore des allures de maison de vacances. Un lieu intimiste, désireux d’être chaleureux et convivial, à l’image de ses trois hôtes : Camille, Antoine et Hugo. “On veut ce côté bonne franquette, et pas du tout ce modèle de restaurant, assis, attablé, tu vois ?” précise Antoine.

Salle de la Maison One More
Salle de la Maison One More

Hybride entre “le côté restaurant, avec des choses travaillées, le côté bar, avec la détente de l’endroit et le côté prod parce qu’on continue le stand-up”, les trois partenaires ont souhaité poursuivre l’aventure, débutée en 2014 au More, tout en proposant une cuisine plus travaillée et en développant une table d’hôte. “On a tout mis dans tout petit”, s’amuse Hugo en se remémorant les centaines de places du One More, rue Folie-Méricourt.

D’un repas de famille à un haut lieu de l’humour !

Si la Maison One More a officiellement ouvert ses portes en mars 2020, au 50 rue Piat, dans le 20ème arrondissement de Paris, l’aventure a véritablement commencé il y a 7 ans, lors d’un repas de famille.

À ce moment-là, on saturait de nos boulots respectifs. Moi je bossais dans l’événementiel et Hugo dans le restau. On démissionne quasiment en simultané et on se retrouve à un barbecue, avec les parents, à se dire on est deux fils au chômage, ça craint ! Et on se dit ça serait trop cool d’ouvrir un restau

explique Antoine.

Très rapidement, les deux frères ne désirent pas ouvrir un simple espace de restauration, ils veulent un lieu où ils vont pouvoir se faire plaisir à mettre en place tout ce qu’ils souhaitent, tout en proposant des produits de qualité, comme du bon vin et de la bonne charcuterie.

C’est parti sur un gros délire, de beer pong, de palet breton, d’apéros, live.On a des potes à cette époque-là qui nous ont dit que c’était un peu chelou et que les gens allaient s’y perdre. Mais nous on a défendu l’idée de ce mix

se souvient Antoine

Très rapidement, les deux frères partent à la recherche de l’endroit idéal pour réaliser leur concept. Et c’est en quelques clics, sur Le Bon Coin, qu’Hugo trouve le lieu adéquat : Le More.

En gérance pendant un an, les deux frères, rejoints par leur amie Camille, explorent les idées qui les inspirent

Ils décident, suite à leur rencontre avec Certe Mathurin, d’installer un plateau de stand-up, qui suscite beaucoup d’intérêts. Ils quittent le More et déclinent leur formule au 44 rue Folie-Méricourt, au One More, où ils s’imposent alors comme une institution de l’humour dans la capitale.

Pour la petite anecdote, le magazine pour les adolescents, Phosphore, avait fait une frise chronologique de l’histoire du stand-up et on est dedans: “création One More Joke”, “Fary au plateau One More Joke”. Et on est entre Jamel et le Paname, des trucs qui ont une identité forte et hyper marquée et nous on arrive dedans, dans le top 3 des plateaux parisiens

s’émerveille encore Camille.

Les plus grands noms du rire et des maîtres de l’improvisation foulent alors la scène du One More, de Blanche Gardin à Fary, en passant par Haroun, Shirley Souagnon ou encore Gad Elmaleh. Après s’être affirmé comme un haut lieu de l’humour, le One More ferme ses portes tandis que son plateau de stand-up, le One More Joke prend la route et enchaîne les tournées et autres évènements.

Baptiste Lecaplain en stand up © Bazil.
Baptiste Lecaplain en stand up © Bazil.

Toujours plus de rire, mais aussi de gourmandise !

Désormais confortablement installés à Belleville et désireux de donner un nouveau souffle à One More, après des longs mois de fermeture forcés, Camille, Antoine et Hugo souhaitent bien évidemment que la Maison One More demeure un lieu convivial où l’on vient rire, mais ils désirent, à présent, davantage démontrer leurs talents culinaires, avec des assiettes à partager plus travaillées, et invitant à l’évasion.

Le concept c’est le rappel des vacances, donner l’envie de voyager ou rappeler un souvenir de vacances. Dans chaque petite assiette à partager qu’on va proposer, tu auras toujours une petite dimension qui fait appel au voyage, comme des petites notes grecques, asiatiques, espagnoles.

explique Camille

Camille, qui a notamment eu l’opportunité de démontrer son savoir culinaire lors des sélections de Master Chef Brésil. De saison et 100% fait maison, jusqu’à la sauce barbecue, la carte se compose d’une dizaine d’options salées et de deux options sucrées ; de quoi satisfaire tous les régimes alimentaires à un prix très abordable. Parmi les mets les plus appréciés : les frites sauce mayo paprika fumé et les gyozas de Camille, jugés par certains clients comme faisant partie des plus bons du quartier.

Camille, cheffe de cuisine de la Maison One More aux côtés d'Hugo
Camille, cheffe de cuisine de la Maison One More aux côtés d’Hugo

Côté boisson, l’invitation à l’évasion reste de vigueur

Avec des bières grecques, corses, du vin bio, du rhum arrangé et du gin fait maison. La Maison One More propose également chaque dimanche, de 12h à 15h, des brunchs, sur réservation, à 25€.

Toujours dans leur ambition de concevoir un espace accueillant et convivial, Camille, Antoine et Hugo ajoutent une nouvelle corde à leur arc, en proposant des tables d’hôte.

Tu privatises avec 15/20 potes et on s’occupe de toi, un peu comme les tables d’hôte de province. On ne va pas manger avec eux à table mais on veut que ce soit hyper détente

résument conjointement Hugo et Antoine.
Terrasse de la Maison One More
Terrasse de la Maison One More

Maison One More, ça se passe aussi en ligne !

Continuellement en quête de nouvelles idées et décidément insatiable en matière de nouvelles aventures, le trio aime les défis. Alors, lorsque la Maison One More, à peine ouverte, a été contrainte de fermer en raison de la crise sanitaire, le groupe d’amis a su se réinventer. À une période où la dématérialisation était la seule évasion, ils se sont lancés sur Youtube à travers une série de vidéos “CoMMis CoMMique”.

Le concept : inviter des humoristes et cuisiner des recettes avec eux, en incluant bien évidemment la bonne humeur et la convivialité propres à la Maison One More. Même si Camille, Antoine et Hugo reconnaissent volontiers qu’ils n’ambitionnent pas de devenir des “Mcfly et Carlito”, leur contenu est malgré tout très qualitatif et surtout très drôle. Fidèle à la Maison One More, on passe un bon moment derrière notre écran, en compagnie de Baptiste LeCaplain, Laura Domenge ou encore Tania Dutel. Et si le contexte sanitaire leur permet, enfin, d’ouvrir dignement la Maison One More, leur nouvelle activité, dématérialisée, ne va pas s’arrêter pour autant.

Il y a encore huit vidéos enregistrées que je dois monter

confie Antoine.

Le stand-up reprend du service à la Maison One More, mais pas que…

La réouverture des bars et des restaurants marque également le retour, tous les mardis soir, des soirées 30/30, où deux humoristes confirmés, au plus proche du public, investissent le cadre intimiste de la Maison One More, pour une heure de rires. Si vous avez envie d’égayer votre début de semaine, pensez-bien à réserver en amont, compte-tenu du nombre de places limitées.

Le One More Joke reprend également du service, pour le bien de l’environnement, avec un bel évènement, le 4 juillet prochain au Bois de Boulogne, avec la Fondation GoodPlanet. Axé sur les thématiques de l’écologie avec une table ronde sur “le thème des nouveaux vecteurs de sensibilisation à l’écologie (le rire par exemple!) “, une visite de la fondation ainsi que des expositions sur le sujet, le festival se veut également festif avec de la musique live et bien évidemment une soirée stand-up avec des grands noms de l’humour, comme Paul Mirabel, Swann Périssé, Yacine Belhousse, Morgane Cadignan, Nordine Ganso, ou encore Tristan Lucas. Une soirée, bien évidemment animée par Certe Mathurin. Les détails de l’événement ainsi que les modalités de réservation sont à retrouver sur Facebook ou sur billetweb.fr. À noter que sur le billet d’entrée, d’une valeur de 26€, 4€ seront reversés à la Fondation GoodPlanet.

Une maison de campagne, en plein Paris; telle est donc la promesse de ce lieu alliant plaisirs gustatifs aux plaisirs du rire. La Maison One More risque de vous séduire encore et encore…

Parler d’humour vous a mis l’eau à la bouche ? Poursuivez votre lecture en consultant un autre article sur cette thématique: “L’humour doit-il être intelligent pour être culturel ?”.

Comment aller à la Maison One More ?

50 rue Piat, 75020 Paris

Métro Pyrénées ligne 11 ou Belleville lignes 11 et 2.

Ouvert du mardi au vendredi de 17h à 2h (hors couvre-feu)

le samedi de 16h à 2h (hors couvre-feu)

et le dimanche pour un brunch, sur réservation, de 11h à 13h ou de 13h30 à 15h30.

Pour réserver une table ou pour toute autre info, vous pouvez contacter Camille, Antoine et Hugo via leur réseaux sociaux FB/Insta, en message privé, ou par mail à maison.onemore@gmail.com !

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par Caroline Garnier,

Journaliste et Podcasteuse, j'apprécie manier ma plume pour vous proposer des articles instructifs et dépaysants. Si je possède un intérêt pour de nombreuses thématiques, j'aime particulièrement écrire sur des sujets culturels, societaux et environnementaux. Ce qui m'anime avant tout: le plaisir de vous faire découvrir !

1 Comment

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.