Quand on parle de prix artistiques, on s’imagine tout de suite un vieux peintre au XVIIIe siècle partant en Italie ou un jeune artiste plein d’espoirs au XIXe siècle.

Deux grands prix artistiques ont marqué l’Histoire de l’Art. Avant la Révolution française, obtenir le Prix de Peinture remis par l’Académie de France à Rome était la consécration d’une carrière pour un peintre. Au XIXe siècle, le  Salon de Peinture et de Sculpture, organisé par l’Académie des Beaux-Arts à Paris, faisait et défaisait les carrières artistiques. Très académique dans son approche, de jeunes rebelles, dont les œuvres furent rejetées, organisèrent un Salon des Refusés en 1863.  Enfin exposés, le public découvrit alors les chefs-d’œuvre de Gustave Courbet, Édouard Manet, Paul Cézanne et Camille Pissarro. Ils sont aujourd’hui considérés comme les pères de l’Impressionnisme et de la Modernité.

Ainsi dépassés par cette nouvelle peinture, les prix artistiques tombèrent en désuétude aux yeux du grand public

Et pourtant ! Ils sont encore aujourd’hui bien vivaces. Art contemporain, photographie, et même métiers d’art. Ces prix sont une autre forme de mécénat : ils permettent aussi de soutenir la création dans de multiples domaines en France comme à l’international. La rédaction vous propose donc un top 10 des prix artistiques que seul le milieu connaît. Pour ne plus rien louper !

1. Prix Icart Artistik Rezo

On commence notre top par un prix francophone. Depuis 13 ans l’association Artistik Rezo et l’Icart s’associent pour remettre un prix artistique dédié à l’émergence de jeunes artistes contemporains. Chaque année, un ou deux artistes, résidents en France et de moins de 35 ans, bénéficient d’une dotation de 3 000 euros et d’une exposition au sein d’une structure du marché de l’art parisien.

2. Helvetia Art Prize

Pour les jeunes artistes qui résident en Suisse, pas besoin de déménager en France ! Helvetia, un groupe d’assurance, a développé un prix artistique dédié aux jeunes créateurs helvètes. Depuis 2004, le Helvetia Art Prize récompense un jeune diplômé d’une école d’art du pays. Le prix est d’une valeur de 15 000 francs suisses (environ 15 000 euros). Il permet aussi au lauréat d’exposer ses œuvres dans le cadre de la foire LISTE Art Fair Basel, qui se tient chaque année en même temps qu’Art Basel, immense foire internationale d’art contemporain. Helvetia permet donc à un jeune artiste d’entrer dans la cour des grands !

3. Koschatzky Art Award

Créé en 2005 à Vienne en Autriche, le Koschatzky Art Award récompense, tous les deux ans, trois jeunes artistes de moins de 35 ans, sans distinction de leur pays de résidence. Très ouvert aux créateurs internationaux, sa particularité est de permettre à ses lauréats de non seulement recevoir un prix d’une valeur de plusieurs milliers d’euros, mais aussi d’intégrer les collections muséales autrichiennes et internationales ! On notera l’œil affuté du jury qui a primé Amoako Boafo en 2017. Jeune artiste ghanéen, il est considéré aujourd’hui comme la star montante de l’art africain. Sa côte sur le marché de l’art ne cesse d’augmenter. Ses toiles se vendent déjà à plus d’un million d’euros aux enchères.

4. Future Generation Art Prize

Autre prix artistique international bisannuel, le Future Generation Art Prize récompense un jeune artiste de moins de 35 ans, quelque soit sa nationalité et son pays de résidence. Ce prix est un des plus importants aujourd’hui proposé. D’une valeur de 100 000 dollars au total, il se compose en deux parties : une dotation de 60 000 dollars qui célèbre le talent du jeune lauréat, une bourse à la création de 40 000 dollars. Les œuvres ainsi produites sont alors exposées à travers le monde dans différentes fondations d’art privées, et surtout, lors de la Biennale des Arts de Venise. Le summum !

5. Prix Aware pour les artistes femmes

On quitte les prix pour les jeunes créateurs pour vous parler maintenant de ceux dédiés aux artistes déjà installés. La France offre un large panel pour permettre de célébrer sa création et ses futurs très grands artistes de demain, ceux qui feront l’Histoire de l’Art contemporain français. Fondée en 2014 par Camille Morineau, l’association Aware (Archives of Women Artists, Research and Exhibitions) recense et valorise le travail des femmes artistes passées et encore vivantes.

Depuis 2017, elle décerne deux prix par année. Le prix AWARE pour une artiste ayant commencé sa carrière il y a 10 ans ou plus. La lauréate verra une de ses œuvres intégrées le CNAP (Centre National d’Arts Plastiques). Le prix d’honneur à une artiste ayant commencé sa carrière depuis au moins 30 ans. La lauréate recevra pour celui-ci une dotation de 10 000 euros. Inconnu du grand public, ce prix permet pourtant de lutter contre l’invisibilisation des femmes artistes. Par ce travail essentiel de reconnaissance des femmes dans l’Art, il mérite bien sa place au sein de notre TOP !

6. Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la Main

À côté des prix de peintures ou de sculptures, il existe aussi des prix pour les métiers d’arts. Le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la Main récompense, depuis 1999, le savoir-faire, la créativité et l’innovation de trois artisans français. Réparti en trois catégories, Talents d’exception, Parcours, et Dialogues, le concours a déjà récompensé plus de 114 personnalités françaises. Il défend ainsi un aspect essentiel de la création humaine : l’artisanat et le travail manuel.

7. Prix Niépce

Pour les passionnés de photographies, le prix Niépce Gens d’images fait partie de ces grands évènements à suivre. Nommé en hommage à l’ingénieur français et inventeur de la photographie, Nicéphore Niépce, le prix récompense chaque année un photographe résidant en France de moins de 50 ans. Et cela depuis 1955 ! À noter que le lauréat de l’année 1956 n’est autre que Robert Doisneau, grand photographe français et fondateur du courant artistique de la photographie humaniste. Aujourd’hui soutenue par la Bibliothèque nationale de France et le Ministère de la Culture, l’existence pérenne de ce prix artistique démontre la vivacité de la photographie en France.

8. Prix des Rencontres photographiques d’Arles

Chaque année depuis 1970, les passionnés de photographie se réunissent pour leur grande messe à Arles : expositions, foires, colloques. C’est le rendez-vous à ne pas manquer ! Par son format protéiforme, le visiteur peut découvrir, voir, explorer les multiples aspects de la photographie contemporaine. En 1971, le Prix des rencontres photographiques d’Arles est créé. D’abord dédié aux livres photographiques, il évolue et se divise en différentes sections. En 2020, le prix Women in Motion des Rencontres photographiques d’Arles récompense la longue et brillante carrière de Sabine Weiss. Au côté de Robert Doisneau, elle est l’une des principales représentantes de la photographie humaniste, et cela depuis 1946. À son grand damne, elle n’avait pas encore reçu de prix artistiques français. Mais, c’est aujourd’hui chose faite !

9. Prix Fondation Pernod Ricard

Décerné par un jury composé d’artistes reconnus et de fins collectionneurs, il récompense chaque année un artiste français de moins de 40 ans pour l’originalité de ses créations. Le prix Fondation Pernod Ricard consiste en l’achat d’une œuvre du lauréat par le Musée national d’art moderne – Centre Pompidou, la réalisation d’une exposition, et le financement d’un projet de création à l’international. Depuis 1999, les collectionneurs d’art contemporain s’arrachent les artistes lauréats de ce prix. En 2020, le prix se développe et propose maintenant d’accompagner financièrement les artistes sélectionnés pendant toute une année.

10. Turner Prize

Pour terminer ce top, on vous parlera du prix artistique ultime : le Turner Prize. Organisé par la Tate Britain depuis 1984, il récompense chaque année un artiste contemporain, généralement anglophone, de moins de 50 ans. Nous vous conseillons de suivre de très, très près les lauréats de ce prix. Les gagnants ont vu leurs cotes explosées sur le marché de l’art : Gilbert & George (1986), Anish Kapoor (1991), Damien Hirst (1995), Steve McQueen (1999), Grayson Perry (2003). Ils sont aujourd’hui de grands noms de l’Art contemporain. Véritable consécration artistique et révélateur des prochains grands artistes contemporains, on conclura ce top en vous disant que la talentueuse vidéaste française, Laure Prouvost, a reçu ce prix en 2013. Cocorico !

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par Eva Szereda,

Enfant déjà, Éva arpentait les musées parisiens. Son préféré ? Le Musée d’Orsay ! Après des études en Histoire de l’Art à Paris et en Muséologie en Suisse, c’est le marché de l’Art qui remporte son cœur. Aujourd’hui, Éva parcourt quotidiennement les salles des ventes parisiennes, pour son plus grand bonheur !

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez vous à notre newsletter.