Le 19 septembre 1996, le groupe des Spice girls dévoile leur premier projet, l’album Spice. Le succès est immense et propulse les cinq jeunes filles, dont c’est le premier disque, au rang de stars mondiales. Retour sur le phénomène des Spice girls.

Spice, c’est un album pop porté par un collectif de cinq chanteuses, qui devient l’album réalisé par un groupe féminin le plus vendu de tous les temps. A sa sortie, il se place numéro un des ventes dans plus de 30 pays, et compte plus de 18 millions d’exemplaires vendus en un an. Abordant les thèmes de l’amour, de la virginité, et du pouvoir des femmes, l’album Spice offre un bouleversement musical inédit autour de la pop-teenage.

Les chanteuses deviennent rapidement des icônes de cette génération, appuyées par le marketing et la publicité, en plein essor dans les années 1990. L’engouement est si fort qu’on parlera même de Spicemania, en référence au succès des Beatles. La personnalité et l’énergie des Spice girls séduira la jeunesse qui ne cessera d’en redemander.

La naissance du succès

Cultureeasy- Les Spice girls chantent « Say You’ll Be There” en live en 1997 – Wikimédia Commons
Les Spice girls chantent « Say You’ll Be There” en live en 1997 – Wikimédia Commons

En 1994, soit deux ans avant la sortie de Spice, Geri Halliwell, Victoria Adams (qui deviendra Beckham), Melanie Brown, Melanie Chilsholm et plus tard Emma Bunton sont sélectionnées lors d’un casting visant à créer un groupe de pop féminin. Elles s’installent alors en colocation dans une petite maison à l’ouest de Londres pour forger des liens. Elles débutent des cours de danse et de chant. Une fois après s’être mises d’accord sur leur nom de groupe, les Spice girls décident de rompre avec leur manager. Il souhaitait leur imposer un style féminin mièvre et stéréotypé.

Elles s’associent alors avec le manager Simon Fuller et décrochent un contrat avec la maison de disque Virgin. Elles commencent alors l’écriture et l’enregistrement de leur premier album. Leur premier single Wannabe sort en juillet 1996, contre l’avis de la maison de disque. Celle-ci préférait un autre titre pour représenter l’album. La chanson et le clip connaissent un succès planétaire, introduisant de nouveaux concepts musicaux, culturels et esthétiques dans le monde.

La Spicemania, un phénomène mondial

Produit dérivé de la marque Polaroid à l’effigie des Spice girl  – Wikimédia Commons
Produit dérivé de la marque Polaroid à l’effigie des Spice girl  – Wikimédia Commons

Après la sortie de l’album Spice, le public est séduit par la personnalité des cinq filles. Pour la première fois dans un groupe, les artistes revendiquent des caractéristiques distinctes. On leur attribue même des surnoms. Posh Spice pour Victoria Adams. Sporty Spice pour Melanie Chisholm. Scary Spice pour Melanie Brown. Ginger Spice pour Geri Halliwell et Baby Spice pour Emma Bunton. Contribuant à leur forger une identité publique reprise allégrement par le marketing.

En effet, les Spices Girls font l’objet de nombreux produits dérivés : poupées, sucettes, jeu vidéo, déodorants, appareils photos… En un an, elles signent auprès d’une centaine de marques, notamment Pespi et Polaroid, qui leur rapportent plusieurs millions de dollars. Leurs tenues vestimentaires variées influencent même la mode des années 1990 : chaussures à plate-forme, robe noire, imprimé léopard. L’image des Spice Girls est partout. Elles laisseront une trace indélébile sur la culture des années 1990, notamment auprès des jeunes filles.

Le Girl power : un slogan pour les droits des femmes

Manifestation pour les droits des femmes – Wikimédia Commons
Manifestation pour les droits des femmes – Wikimédia Commons

« Yo, I’ll tell you what I want, what I really really want », les Spice Girls affirment dans leur chanson leur besoin de liberté et de s’amuser. Loin des injonctions portées sur les femmes à cette époque. Une douce manière d’aborder le thème de l’indépendance de la femme tout en le dépolitisant. Le propos et la tonalité des musiques et des clips sont à l’époque novateurs. Tout comme le concept de « girl power » prôné par les chanteuses.

Le girl power, « c’est être capable de faire les choses tout aussi bien que les garçons, sinon mieux, et être ce qu’on veut être », expliquait alors la chanteuse Mel C. Les Spice girls l’incarnent bien, le girl power, c’est reprendre le contrôle de son corps, loin de la pression sociale. Le concept peut être critiqué car il se place dans le carcan sexiste de ce que devrait être la beauté féminine et lui donne une place beaucoup trop importante. Il sera pourtant repris par des associations de lutte pour les droits des femmes à travers le monde. Grâce à leur style atypique et les paroles de leurs chansons, les Spice girls ont contribué à élever les aspirations de milliers de jeunes filles.

La fin du mythe

En 1998, Geri Halliwell quitte le groupe suite à un différend avec les autres chanteuses. Après divers projets musicaux, les Spice girls se concentrent alors sur leurs carrières respectives laissant la rumeur d’une réunification du groupe voguer à travers le temps. Mais l’album Spice, et notamment la chanson Wannabe resteront à jamais gravés dans le souvenir d’une génération de jeunes, devenus fans pour la première fois.

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par  Alisson Argoud ,

Après des études en littérature, j’ai obtenu un master en urbanisme spécialisé dans la co-construction des espaces urbains avec les habitants. En parallèle j’ai développé des compétences dans divers domaines comme le graphisme, la rédaction, ou la communication en travaillant bénévolement dans diverses associations. Créative et ordonnée, je manie la plume et les mots avec plaisir.

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez vous à notre newsletter.