Vous connaissez le puzzle, ce jeu de patience qui consiste à assembler une à une des pièces pour reconstituer une image ? Imaginez maintenant que l’image soit en 3D, recto-verso ou même à inventer, alors vous relevez le défi ?

Le XVIIIe avait déjà tout compris de la gamification pour faire apprendre aux enfants les choses les plus complexes : comme découper des cartes de géographie et leur faire réassembler ! Mais le puzzle a depuis largement dépassé son origine pédagogique et a fait des millions d’adeptes à travers le monde. De la leçon à la compétition, de la concentration à la distraction, des formes de plus en plus étonnantes se sont développées allant de deux à cinquante mille pièces ! Ouvrons ensemble la boîte de ce casse-tête pour en découvrir les indémodables rouages.

De la carte de géographie à Star Wars : une brève histoire du puzzle

Comme pour toutes les inventions incroyables il est presque impossible de remonter à la première personne qui l’a imaginé mais, pour le puzzle, l’histoire semble s’accorder sur un certain John Spilsbury. Cartographe et graveur Britannique, il aurait « créé » dans les années 1760 le premier puzzle pour permettre l’apprentissage de la géographie aux enfants. Le principe est tout trouvé : coller des cartes sur une planche en bois et la découper en morceaux qu’il faut ensuite réassembler.

La pratique s’est rapidement répandue jusqu’à devenir un jeu accessible à tous grâce à l’industrialisation à grande échelle permettant la découpe des pièces avec des « jigsaw puzzle » ou scies sauteuses : procédé plus rapide et moins couteux ! En France nous avons conservé le mot anglais « puzzle » que les Québécois ont traduit en « casse-tête ».

Aujourd’hui, le carton a remplacé le bois. Le choix des images s’adapte à tous les adeptes quel que soit leur âge et leurs centres d’intérêts.

Le puzzle, à faire et à défaire on n’est pas à rien faire

Depuis nos premiers puzzles à deux pièces pour bébé au plus grand puzzle du monde de 54 000 pièces : les gammes et les pratiques sont infinies !

Plus grand puzzle au monde créé par Grafika en 2020, il mesure 8,64m de long sur 2,04m de large
Plus grand puzzle au monde créé par Grafika en 2020, il mesure 8,64m de long sur 2,04m de large

La plupart d’entre nous est plutôt du genre puzzle en famille ou entre amis autour d’un goûter pour se reposer. Le plaisir final étant de pouvoir coller le puzzle et l’afficher au mur comme un trophée : casse-tête résolu et immortalisé à jamais !

Mais d’autres en ont fait un véritable sport de compétition. On fait, on défait, on refait, chronomètre en main pour se préparer aux concours. Comme à Le Pallet, Pays-de-la-Loire, où est organisé depuis plus de vingt ans un grand concours national. Et au niveau international la World Jigsaw Puzzle Federation organise chaque année un championnat du monde rassemblant les joueurs les plus passionnés.

Ces compétitions de rapidité se font aussi bien en équipe qu’en solo, avec et parfois… sans modèle ! Mais ce ne sont pas les plus impressionnants.

Des puzzle 3D aux escape puzzles : le casse-tête n’a jamais aussi bien porté son nom

Pour rassasier les plus affamés puzzlivores toujours en quête de nouveautés, on a trouvé pour vous les plus incroyables variations du casse-tête.

A commencer par les puzzles 3D qui allient le plaisir du puzzle à celui de la construction : du Colisée de Rome au Magicobus d’Harry Potter recréez vos bâtiments favoris à l’aide de pièces pliables et incurvées (collection buildings 3D® de Ravensburger).

La maison WASGIJ a quant à elle imaginé un concept inédit. Un puzzle à mille pièces où il faut deviner l’image qu’il va falloir reconstituer. Plutôt que de reproduire l’action de l’image figurant sur la boîte, vous allez devoir retrouver ce qui se passe ensuite. Ou recréer la scène selon le point du vue d’un des personnages de l’image.

Don’t puzzle what you see, puzzle what the characters are looking at  !

Escape puzzle - Observatoire astronomique
Escape puzzle – Observatoire astronomique

Et pour les fous d’aventures sans quitter son canapé nous avons craqué sur la gamme d’escape puzzle de Ravensburger.

Commencez par assembler les 759 pièces de ce puzzle, puis résolvez les différentes énigmes cachées au cœur de l’illustration. Au fur et à mesure, vous récolterez des pièces qui vous permettront de reconstituer la solution finale, comme clef de sortie de ce grand jeu d’évasion. »

Le kit du parfait puzzlivore

Pour commencer un puzzle, quel que soit le motif ou le style, à chacun ses rituels. Pour cela il faut être bien confortablement installé. Des sportifs ça se soigne, des puzzlivores aussi !

Certains commencent par les angles, les bords, d’autres par trier les pièces par couleur… alors on sort les boîtes adéquates. Il existe des trieurs de pièces fait exprès !

Si vous manquez de place optez pour un tapis spécial. Vous pourrez rouler entre deux séances d’assemblage sans avoir à tout recommencer. Disposez le tout sur un chevalet et vous êtes installés comme un artiste !

Enfin pour fixer votre œuvre il existe également des colles à puzzle pour un résultat impeccable !

Tapis puzzle ravensburger
Tapis puzzle ravensburger

Les créateurs de puzzle n’ont pas fini de nous surprendre

Ils inventent chaque année des formes, des concepts et des illustrations inédites. Parmi les derniers nés, les puzzles de la collection Wim’ de Gigamic. Envie d’évasion, ces puzzles aux allures d’affiche déco originale et colorée vous font voyager.

Redécouvert pendant les confinements en 2020, la pratique du puzzle repart et offre un moment de détente. Seul ou en groupe, il est adapté à tous les âges et tous les univers. Idéal pour l’apprentissage de la motricité, la concentration et même la créativité, le puzzle reste un indémodable autant ludique qu’éducatif.

Et vous ? Dites-nous en commentaire quel genre de puzzlivore vous êtes !

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par  Marie Duris ,

A la fois rêveuse et quelque peu hyperactive, j’aime chiner de nouvelles inspirations dans les expositions d’art et m’inviter chez les grands personnages de notre histoire. La culture nourrit mon imaginaire et me permet d’innover au quotidien au-delà du bitume parisien. Je vois toujours le verre à moitié plein !

Commenter cet article