Au cœur d’un des plus grands sites naturels de Savoie, le château de Ripaille se dresse fièrement sur les bords du lac Léman, au nord de Thonon-les-Bains. Les ducs de Savoie y festoyaient. Son vin AOC est aujourd’hui un incontournable des bonnes tables. A l’assaut de ce majestueux édifice !

Au château de Ripaille, on imagine très bien les grandes tablées du Moyen-Âge remplies de victuailles où le vin coulait à flots

C’est que les ducs de Savoie y passaient du bon temps. A tel point qu’ils décidèrent d’en faire leur résidence principale. Puis les moines y apportèrent leur sagesse tout en travaillant la terre prospère qui entourait le château. Les vignes du domaine de Ripaille se sont épanouies avec les années pour offrir aujourd’hui un des plus savoureux vins de Savoie. Il faut dire que l’environnement y est foisonnant et exceptionnel. 120 hectares de terrain qu’une riche et passionnée famille d’industriels a enrichi. Un arboterum, des jardins à la française, tout en continuant à préserver les 55 hectares de forêt.  Un monument en hommage au courage de milliers de Français qui sauvèrent des Juifs d’une mort certaine durant la seconde guerre mondiale est même érigé dans la clairière de Ripaille.

Ripaille dans son environnement de verdure
Ripaille dans son environnement de verdure

Lieu chargé d’émotions et de vie, le château de Ripaille invite à remonter 3000 ans d’Histoire et à s’échapper au cœur d’une nature préservée.

Quand le Moyen-Âge rencontre la Belle Epoque

Le château de Ripaille a traversé 3000 ans d’Histoire. Déjà habité à l’Âge du Bronze, Ripaille fut une villa prospère aux temps gallo-romains, comme en témoignent d’importantes ruines. Construit au XIVe siècle, il est à l’origine un manoir construit dans la plus pure tradition savoyarde : un pavillon en bois reposant sur un soubassement de pierre, au cœur d’une réserve de chasse. Il fût une des résidences principales des comtes et ducs de Savoie.

Investi au XVe siècle par Amédée VIII, élu pape en 1449, il fût ensuite occupé de 1619 à la Révolution par les chartreux. Sa plus étonnante restauration date de la fin du XIXe siècle quand un riche industriel, Frédéric Engel-Gros, en fît l’acquisition et le restaura de manière surprenante. Les bâtiments en ruine sont détruits et les autres restaurés, en style renaissance pour l’extérieur, et en style belle époque pour l’intérieur. C’est ainsi qu’en un même lieu, le visiteur peut admirer des objets originaux et inédits des XIVe et XVe siècles. Déambuler dans le parcours 1900. Arpenter sa reconstitution d’une ancienne cuisine, d’une salle à manger et d’un boudoir illustrant le style de vie à la Belle Epoque. Contempler les douves médiévales et les jardins à la française. Un savant mélange d’époques qui donne au lieu son caractère unique.

Classé monument historique en 1942, le château de Ripaille n’éblouit pas par sa seule architecture. La nature qui l’entoure est un chef d’œuvre à elle seule.

Le château de Ripaille
Le château de Ripaille

Un écrin naturel d’exception

Le Château de Ripaille bénéficie d’un environnement naturel unique. Au cœur de cette Haute-Savoie qui participe à l’incroyable charme du lieu. Situé sur les bords du lac Léman, côté français. Vue saisissante sur la célèbre dent d’Oche qui culmine à 2221 mètres d’altitude. Le château s’ancre au cœur de la forêt de Ripaille. Celle-ci s’étend sur près de 55 hectares et abrite un majestueux arboretum-sylvetum. 58 espèces différentes s’y épanouissent depuis 1930.

Les oiseaux y trouvent aussi leur compte car la faune ornithologique y est riche. Tout comme les biches et les chevreuils qui y gambadent. Le label « ZICO », Zone Importante de Conservation des Animaux, a d’ailleurs été attribué au site en 2012. Ce dernier est reconnu par l’UNESCO comme géosite du géoparc du Chablais. En effet, des vignes ancestrales complètent ce panorama digne d’un décor d’Alice aux pays des merveilles. Hors de question de ripailler sans un bon vin !

Le Ripaille, un vin de Savoie renommé

Un domaine viticole de 22 hectares se déploie autour du château et produit un cru régional estimé. Si l’origine de cette vigne remonte au temps gallo-romain, ce sont surtout les moines, chanoines de Saint-Augustin d’abord, chartreux ensuite, qui ont su développer et préserver la qualité du plant chasselas. La famille Necker-Engel, propriétaire du domaine depuis 1892, descendante du ministre des Finances de Louis XVI, a poursuivi cette tradition. L’une des descendantes, œnologue, dirige encore l’exploitation.

Le Chasselas de Ripaille est un vin blanc d’Appellation d’Origine Contrôlée, multi-médaillé, et vendu à travers tout l’hexagone. Les nez et palais avertis affirment que ses arômes d’amandes grillées et d’agrumes se marient très bien avec les poissons, les fruits de mer, les fromages : voilà donc un excellent vin de Savoie pour festoyer !

Vous l’aurez compris, le château de Ripaille est une visite incontournable si vous passez par la Savoie. Vous y trouverez l’harmonie parfaite entre Histoire, Nature et Gastronomie. Trois bonnes raisons de parcourir ce lieu hors du temps que la chanteuse Nicoletta, née à Thonon-les-Bains, avait mis à l’honneur en 1973 avec son titre « Ripaille». Et si l’envie de festoyer vous traverse, ne manquez pas de découvrir tous les aspects de cet art de vivre à la française !

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par  Lyse Hautecoeur ,

Lyse est née le même jour que Liza Minelli et lui voue un culte immodéré. A défaut de scène, c’est sur les pages blanches que Lyse laisse aller sa créativité. L’écriture a toujours fait partie de sa vie et la lecture est son dada ; ses rock stars sont les auteurs ! Elle ne conçoit pas une vie sans la Culture (10 ans passés dans un musée laissent des traces) et les émotions qu’elles procurent.

1 Comment

Commenter cet article