Quel est le point commun entre Pikachu, Mr. Propre et Popi ? Ce sont des personnages illustrés, présents dans notre culture populaire ! À la TV, en BD et même sur votre caleçon préféré, vous les avez forcément croisés !

Nous vivons entourés d’images. Publicités, dessins animés, logos et albums jeunesse, l’illustration égaye le quotidien. Du museau souriant de la Vache qui rit en passant par la moustache d’Astérix, les personnages donnent vie aux récits. Si dessiner un paysage relève davantage de l’entraînement et de la copie, créer un personnage s’avère plus difficile. 

Les figures les plus célèbres ont marqué l’histoire de l’illustration. Et pour devenir de vraies vedettes, ces personnages ont pu compter sur le talent et l’originalité de leurs illustrateurs. Nous vous emmenons pour un bref voyage au pays de l’illustration et de l’art du personnage.

L’illustration et l’art du personnage, c’est une longue histoire

On considère les peintures rupestres de la Préhistoire comme les premières bandes dessinées. Depuis, l’homme ne s’est jamais arrêté de créer toutes sortes de personnages pour illustrer ses histoires

La palpitante odyssée des personnages illustrés

Les premiers hommes ont représenté des figures animales réalistes, copiant la faune qu’ils avaient devant les yeux. Leurs personnages ne relevaient pas vraiment de l’imaginaire. Cette vision change dès l’Antiquité avec les fresques égyptiennes, mettant à l’honneur des êtres hybrides. Les dieux apparaissent alors sous les traits d’animaux. Au Moyen Âge, c’est la naissance des premiers ouvrages écrits et ornés à la main. Les enluminures racontent des histoires où les figures humaines côtoient les chimères. Le XVème siècle accueille avec enthousiasme les livres imprimés et leurs premières illustrations. L’imprimerie va révolutionner la diffusion du savoir à travers toute l’Europe.

L’illustration connaît son âge d’or au XIXème siècle. L’invention de la lithographie, du dessin de presse et de la photographie participe au déploiement des images. Dans les années 1860, Gustave Doré se lance dans la création de gravures illustrant les contes de Perrault. C’est l’un des premiers ouvrages destinés aux enfants. Au début du XXème siècle, les personnages prennent soudainement des couleurs. Les albums du Père Castor misent sur des illustrations attractives. Les comics américains et mangas japonais rejoignent l’aventure de la bande dessinée à la fin du XXème siècle. L’image et surtout le personnage n’auront alors jamais été aussi populaires.

Gravure du chat botté / ©Marie.Dolls, photo libre de droit, Flickr.com
Gravure du chat botté / ©Marie.Dolls, photo libre de droit, Flickr.com

À quoi bon dessiner des personnages ?

L’homme a toujours eu besoin de se représenter. Dès le plus jeune âge, les enfants aiment se figurer eux-mêmes ou dessiner ceux qui les entourent. Le fameux bonhomme patate n’est autre que le reflet de la réalité telle que l’enfant la perçoit. En illustration, les personnages jouent un rôle important. Dans les contes, histoires et dessins animés, ils aident l’enfant à grandir en lui permettant de s’identifier à eux.

C’est assez flagrant dans Tom-Tom et Nana, deux frères et sœurs vivant leur enfance pareille à celle des jeunes lecteurs. Julien Neel, auteur de la BD Lou !, connaît un véritable succès auprès des jeunes avec son héroïne adolescente. La petite Lou adopte un look décontracté et vit les aventures quotidiennes d’une ado comme les autres. Les personnages illustrés servent le récit ou le message publicitaire. C’est par leurs traits que prend forme le message véhiculé.

Tom-Tom et Nana : Illustration de Bernadette Després / ©naive records, photo libre de droit, Flickr.com
Tom-Tom et Nana : Illustration de Bernadette Després / ©naive records, photo libre de droit, Flickr.com

L’illustration de personnages, c’est tout un art !

Mais alors comment nos héros préférés naissent-ils sur le papier ? Quel est le secret du succès d’un personnage esquissé ? Nous avons mené l’enquête.

La recette pour créer un personnage illustré

Internet foisonne de conseils et tutos pour apprendre à dessiner de bons personnages. Si vous vous trouvez l’âme d’un artiste, allez donc farfouiller sur la toile. Tous les illustrateurs s’accordent à dire qu’un personnage intéressant doit avoir plusieurs traits de caractère. De ce portrait naîtra son identité graphique. L’impertinence et l’audace de Cyrano n’est-elle pas due à son énorme nez ? Exagérer certains traits illustre le tempérament du personnage. Superman arbore de gros biscotos, symbole de sa force physique. Tandis que Chi, le fameux petit chaton du manga du même nom, a de grands yeux. Le dessinateur accentue ainsi le côté mignon de son personnage.

Quand la technique se met au service du personnage

En illustration, les personnages correspondent souvent à un genre précis. Qu’ils soient destinés au cinéma d’animation, à orner des produits dérivés ou à figurer dans une bande dessinée. Leur style graphique ne sera pas le même. Dans les albums jeunesse, les animaux agissent comme des humains. Leurs traits sont doux, ronds et adaptés à un public enfantin. Dans les mangas, les personnages adoptent les codes de l’illustration japonaise. Dessin sec, grands yeux ouverts et expressions stylisées caractérisent ce genre.

La bande dessinée a repris quelques principes de la caricature. Gros ventre et yeux minuscules sont les attributs caractéristiques d’Obélix. L’illustratrice Marion Arbona ne cherche pas à faire de ses personnages des Apollons, au contraire. Elle dit d’ailleurs de ses créatures fantaisistes qu’elles sont « moches ». Elle assume de ne pas rechercher « l’aspect mignon ou joli » que l’on retrouve habituellement dans les albums jeunesse. 

Des illustrateurs aux personnages remarquables

Quand on parle de dessins de personnages, on pense tout de suite à l’illustration jeunesse. Certains nous ont fait trembler de peur, d’autres pleurer de rire. Une chose est sûre, on se souvient tous d’une figure, tout droit sortie de nos histoires préférées.

Les figures féminines sombres de Benjamin Lacombe

Ne vous y trompez pas, tous les dessins de Benjamin Lacombe ne s’adressent pas aux enfants. Si les histoires que notre artiste illustre sont bien connues du jeune public, les personnages représentés n’ont rien d’enfantin. Figures féminines aux grands yeux, teints pâles et atmosphère gothique, l’univers de Benjamin s’adresse davantage aux adultes. Les personnages féminins, omniprésents, sont un curieux mélange de poupées diaboliques et de candides créatures. Séductrice et fantomatique, la Carmen de Benjamin Lacombe réinterprète le personnage de la sorcière.

La drôle de ménagerie de Claude Ponti

Autre dessinateur, autre ambiance, voici le monde fantastique de Claude Ponti. Ayant confié à Télérama n’avoir jamais vraiment su dessiner les humains, Claude leur a préféré les personnages hybrides. Pour lui, un enfant s’identifie plus facilement à un être mi-homme, mi-animal. Il faut dire que les créatures étranges sont les stars de ces albums à succès. Museau de chien, oreilles humaines et pattes de cochon, les personnages de Claude Ponti ne ressemblent qu’à eux-mêmes. Blaise, le poussin masqué, a marqué toute une génération d’enfants et ce n’est pas près de s’arrêter !

Dans un monde où l’image n’a jamais été aussi présente, il semble difficile pour les créateurs de se démarquer. Pourtant, de nombreux personnages montent encore régulièrement sur le podium des illustrations marquantes. Quel est donc le secret d’un tel succès ? À chacun sa recette pour faire du dessin de personnage, un art à part entière.

Vous qui avez sans doute votre personnage préféré punaisé quelque part dans votre chambre, n’attendez plus pour nous le présenter ! Partagez cet article sur nos réseaux sociaux et ajoutez-y l’image de votre héros en commentaire.

Mon prénom, à la légende crétoise bien connue, m’a donné le goût pour l’art et les histoires. Petite, j’écrivais et mettais en scène des pièces de théâtre tout en dessinant mes rêves. Devenue une adulte curieuse, j’aime passer du coq à l’âne et d’une découverte à l’autre. Après des études artistiques, je suis devenue rédactrice pour raconter la vie des autres sur le web. Hypersensible, je vis chaque jour avec passion et une bonne dose de folie !

Commenter cet article


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.