Le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes. Un élan féministe qu’il est nécessaire d’alimenter, et ce, chaque année. 

La journée internationale des droits des femmes devient officielle grâce aux Nations Unies en 1977, suite au regain féministe des années 70. Elle est reconnue en France depuis 1982. Mais cette date a existé des années auparavant. Focus sur l’histoire d’une journée internationale aux enjeux bien réels.

Un peu d’histoire

Portrait de Clara Zetkin
Portrait de Clara Zetkin

La journée internationale des droits des femmes voit le jour pour la première dans un monde occidental qui évolue. En Europe et aux Etats-Unis, c’est l’essor des luttes ouvrières et des luttes suffragettes du début du XXème siècle.

  • 1909 :  Suite à une déclaration du Parti Socialiste américain, la Journée nationale des femmes débute aux Etats-Unis le 28 février.
  • 1910 : L’Internationale Socialiste se réunie à Copenhague. C’est la première fois qu’on propose une « Journée internationale des femmes ». Clara Zetkin est porteuse de l’idée. La date n’est alors pas encore fixée. Ce qui est sûr en revanche, c’est que cette journée aura pour but d’aider les femmes à obtenir le suffrage universel.
  • 1911 : Cette journée se déroule pour la première fois le 19 mars en Allemagne, Autriche, Danemark et en Suisse. Plus d’un million de femmes ont manifesté dans toute l’Europe. Elles revendiquaient le droit de vote, le droit d’exercer une fonction publique et le droit au travail.
  • 1913 : Les femmes russes ont célébré leur première Journée internationale des droits de femmes le dernier dimanche de février. Dans le reste de l’Europe, le 8 mars a été célébré à quelques jours près.
  • 1917 : Grève des ouvrières de Saint-Pétersbourg : elles initient la Révolution Russe.
  • 1921 : la Russie est le premier pays à officialiser cette journée.
  • 1977 : L’Organisation des Nations Unies officialise la date du 8 mars
  • 1982 : La France officialise à son tour la date
  • 1995 : Se déroule la 4ème Conférence mondiale sur les femmes. 189 gouvernements y adoptent la Déclaration et le Programme d’action de Beijing . L’avancée est sans précédent, ce programme d’action contient des engagements sur douze domaines critiques.

Pourquoi une Journée Internationale ?

Chaque année, la journée hérite d’un nouveau thème. Cela permet de donner la parole aux femmes sur les inégalités qu’elles subissent. Cela permet également de réunir la parole sur un même thème et de converger le combat féministe en un rassemblement. C’est un tremplin de sensibilisation. Sensibiliser les jeunes et les moins jeunes sur le sexisme. Sur la situation des femmes aujourd’hui en France et dans le monde. Ecouter la parole des femmes.

Pour les militantes, cette journée permet de faire un bilan sur la situation des femmes. Sur les actions qui ont été mises en place ou non. Sur les avancées qui ont été faites ou non. Prise de recul sur la lutte, bilan féministe de l’année passée. C’est également un moment de sororité, pour reprendre la lutte de plus belle.

La journée internationale des droits des femmes, et non « journée de la femme »

Affiche de la Womens Day March de 1975
Affiche de la Womens Day March de 1975

Nous avons déjà tous entendu l’expression « la journée de la femme », mais cette expression vient d’une erreur de traduction ! Le Women’s Day, en anglais, traduit en « journée de la femme » et non en « journée des femmes ». Une erreur malheureuse laissant libre cours au contraire de l’idée de départ.

De « journée de la femme », le nom a vite basculé en « fête de la femme »… Mais le 8 mars est une journée internationale. Une journée où la lutte féministe est sur le devant de la scène. Une journée où nous parlons combat contre le sexisme et contre les violences faites aux femmes. Ce n’est pas une fête.

Le comble ? Qu’une journée internationale existe pour se défaire du sexisme et de ses préjugés… Et qu’on en fasse une fête où les femmes se voient offrir des fleurs ? Car oui, le marketing a profité d’une pareille « fête » pour attirer les acheteurs. Car non, recevoir des fleurs ne donne pas l’égalité.

De plus, une journée de LA femme, réduit les femmes à une essence, comme s’il n’y avait qu’une façon d’être femme, un seul féminin. Or, les femmes sont multiples et leurs voix plurielles. Et ce 8 mars est l’occasion de les écouter et non pas les conformer à ce pseudo idéal féminin.

Le 8 mars n’est pas, comme on l’entend parfois, la journée de « la » femme, qui mettrait à l’honneur un soi-disant idéal féminin (accompagné de ses attributs : cadeaux, roses ou parfums)

Najat Vallaud-Belkacem

Aura-t-on besoin de cette journée demain ?

Simone de Beauvoir
Simone de Beauvoir

Aujourd’hui, et tant que l’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas effective, cette journée sera utile et nécessaire. Aujourd’hui, bien qu’il y ait des avancées dans le féminisme, trop de violence restent faites aux femmes, en France et dans le monde.

Et si, un jour, l’égalité est effective, peut-être que cette journée internationale des droits des femmes servira de fenêtre sur le passé, pour se remémorer cette lutte. Aujourd’hui, peut-être pouvons-nous en profiter pour (re)lire les écrits des pionnières du féminisme, comme Olympe de Gouges ?

N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez restez vigilantes votre vie durant 

Simone de Beauvoir

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par  Emilie Mezzana ,

Diplômée d'un master de philosophie et de psychanalyse, je suis passionnée par l'écriture et aime manier les concepts. Intéressée par de nombreux sujets, ce qui me captive et m'émeut particulièrement : l'humain, ses failles, le tout enrobé d'un peu d'abstraction et de poésie.

1 Comment

  1. MME LAVALLETTE BRIGITTE Répondre

    Eh oui nous en sommes toujours là même s’il y a eu quelques avancées,nous avons toujours l’impression qu’il nous faut justifier nos choix…

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez vous à notre newsletter.