Les aurores boréales attisent la curiosité de l’Homme depuis la nuit des temps. Dans l’hémisphère Nord, de nombreuses croyances entourent ces lumières provoquées par l’activité solaire.

Rêve pour certains, expérience inoubliable pour d’autres, découvrez cinq choses à savoir sur les aurores boréales. Un phénomène naturel lumineux rare et empreint de magie.

Les aurores boréales sont nommées d’après la déesse de l’aube

Au cœur des contrées septentrionales, il se produit un phénomène magique. Un instant rare, d’une beauté époustouflante, uniquement observable lors d’une nuit glacée et obscure. Le ciel se pare de sa plus belle robe de couleur et se met à danser avec plein de fougue. Il s’agit des aurores boréales.

Du latin « aurora borealis », elles font référence à la déesse romaine de l’aube « Aurora » et au vent du Nord. Autrefois appelées « lumières du Nord », elles appartiennent à la famille des aurores polaires. Dans l’hémisphère sud, on les appelle les aurores australes.

Ces lumières célestes surviennent lors des longues nuits polaires, lorsqu’une tempête solaire fait rage. Elles sont le résultat d’une collision entre des particules solaires électriquement chargées (électrons, protons) et l’atmosphère terrestre chargée d’oxygène et d’azote.

Elles illuminent alors les cieux sombres de ces terres plongées dans des nuits infinies et offrent un spectacle féérique.

Aurore boréale au dessus de la mer
Aurore boréale au dessus de la mer

L’aurore boréale, sources de récits mythologiques magiques

Perçues comme un message de bonne ou de mauvaise fortune, ce drap lumineux fascine depuis toujours les civilisations. Considérées comme divines, elles donnent lieu à diverses croyances et histoires fantastiques.

Pour les peuples antiques, ce sont des dragons ou des serpents parcourant le ciel. En Finlande, on les surnomme la « queue de renard rouge » ou les « feux du renard », en référence au renard arctique. Cette légende raconte que les renards de feu courraient à grande vitesse dans le ciel. La fourrure de leur queue heurtait alors les montagnes et déclenchait ce voile coloré.

Dans la culture viking, les aurores boréales sont assimilées au Bifrost, le pont arc-en-ciel, qui mène aux portes du Valhalla. D’un feu ardent, il permet aux guerriers morts au combat de rejoindre le royaume des dieux.

Alors qu’au Groenland, il est dit que les aurores boréales reflètent l’esprit des enfants mort-nés dans le ciel. Tandis qu’en Norvège, elles représentent les âmes de vieilles filles dansant au Paradis.

Aurore boréale dans un paysage à couper le souffle
Aurore boréale dans un paysage à couper le souffle

Leurs couleurs dansent dans le ciel selon leur intensité

Chaque aurore boréale est unique. Parfois vertes, bleues, jaunes ou violettes, leurs différentes teintes ondulent dans la haute atmosphère. Ce jeu de lumière varie en fonction du gaz auquel se heurtent les particules solaires. Les aurores sont donc sous l’emprise du cycle et de l’activité solaire.

Le plus souvent, le ciel se drape d’un foulard vert étincelant. Celui-ci est provoqué par l’interaction avec des atomes d’oxygène à basse altitude (100 km). Plus haut dans la voûte céleste, il est possible d’observer une lueur rouge. Mais celle-ci est moins perceptible par l’oeil humain, plus sensible aux lumières vertes. C’est pourquoi, elle n’est que rarement perçue à l’oeil nu.

Par ailleurs, lorsque le vent solaire rencontre des atomes d’azote, un puissant voile lumineux violet apparaît. Très rare, l’aurore de teinte mauve se produit uniquement lors de très forte activité solaire. Tout comme, l’aurore bleue, qui est l’une des plus rares couleurs lumineuses.

Comment se forme les aurores boréales ?
Comment se forme les aurores boréales ?

Elles ne sont visibles que six mois de l’année

Les aurores boréales illuminent les cieux pendant les longs mois d’hiver nordiques. Pour partir à la poursuite de ces poussières d’étoiles luminescentes, la meilleure période se situe donc entre septembre et mars. Mais cela varie selon le pays. Par exemple, en Laponie, vous pouvez assister à ce spectacle inoubliable entre fin août et début avril.

L’idéal est d’être dans un pays nordique, proche du cercle polaire. La nuit surplombe les journées d’hiver. Les jours sont courts et les nuits obscures. C’est pourquoi, de manière générale, les aurores peuvent s’observer de 17 h à 3 h du matin. À noter que leur pic d’activité se situe souvent aux alentours de minuit. Pour des conditions optimales, il faut attendre les nuits glaciales dépourvues de couverture nuageuse et de pollution lumineuse. Pendant le reste de l’année, les aurores boréales continuent de danser dans le ciel, mais ne sont pas visibles. Les jours et les nuits ne sont pas assez sombres pour les remarquer s’animer au-dessus de nos têtes.

Aurore boréale au dessus d'une maison
Aurore boréale au dessus d’une maison

Apercevoir des aurores boréales en France, c’est possible

Les pays du Nord sont réputés pour chasser les aurores boréales. Proches du pôle magnétique terrestre, ils possèdent de grandes chances d’assister à ce ballet lumineux féérique. Parmi les destinations phares, on retrouve l’Islande, la Laponie, la Norvège, la Suède ou la Finlande. Sur le continent américain, l’Alaska et le Canada sont aussi célèbres pour admirer les aurores boréales.

Mais saviez-vous qu’il était possible de s’émerveiller devant ces somptueuses poussières d’étoiles colorées en France ? Oui, vous ne rêvez pas. Les aurores boréales sont aussi visibles de l’Hexagone. Et particulièrement de la Côte d’Opale ou en Alsace. Les chances sont bien sûr plus limitées, mais ce n’est pas impossible.

Il suffit d’une activité solaire intense avec un ciel dégagé, dans un espace reculé, sans pollution lumineuse. Gardez bien en tête que ces aurores sont rarement visibles à l’oeil nu. Un appareil photo est nécessaire pour faire apparaître la danse majestueuse des aurores boréales.

Observer les aurores boréales est une expérience inoubliable. Avez-vous déjà eu l’occasion de partir à la poursuite de ces lumières sacrées ?

Aurore boréale au dessus de la forêt et des montagnes
Aurore boréale au dessus de la forêt et des montagnes

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par  Margaux Simonnet,

D’abord attachée de presse et chef de projet événementiel, j’ai pris le virage de la rédaction web après une aventure néo-zélandaise. Ma curiosité intarissable se nourrit dans mes voyages et la culture sous toutes ses formes. Ce qui m’anime ? La découverte et le partage de sujets exaltants.

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.