Durant 70 ans, la reine Elizabeth II a incarné le visage du Royaume-Uni. Parcourez le destin d’une souveraine au règne exceptionnel et à la popularité immense.

L’annonce de son décès, le 8 septembre 2022, a provoqué une vague d’émotion dans le monde entier. Que l’on soit britannique, ou non, la disparition d’Elizabeth II sonne comme la fin d’une époque. Celle qui a régné 70 ans a su maintenir le rôle de la monarchie sans se départir de sa réserve légendaire. Tandis que son peuple s’apprête à lui dire adieu, rendons hommage à notre tour à une souveraine entrée dans l’Histoire.

Les premiers pas d’une princesse

Elizabeth Alexandra Mary naît à Londres le 21 avril 1926. Elle est la fille aînée du prince Albert, duc d’York, et d’Elizabeth Bowes-Lyon. Arrière-arrière-arrière-petite-fille de la reine Victoria, « Lilibet » grandit dans une demeure de Piccadilly, avec sa sœur Margaret. Dès son enfance, elle s’intéresse aux chevaux et aux chiens, deux passions qui la suivront toute sa vie.

En 1936, son grand-père, le roi George V, meurt. Son oncle, Edward VIII, devient le nouveau souverain de Grande-Bretagne. La princesse n’est alors que deuxième dans l’ordre de succession et rien ne la prédestine à régner. Cependant, en décembre de la même année, Edward VIII abdique. Le prince Albert devient donc roi sous le nom de George VI, faisant de la jeune fille l’héritière de la couronne.

La princesse Elizabeth a 16 ans lorsqu’elle fait sa première apparition publique seule, en 1943. La Seconde Guerre mondiale fait rage et les villes anglaises sont bombardées. Consciente de ses responsabilités royales, elle suit une formation pour devenir ambulancière et mécanicienne. Lorsque l’Allemagne capitule, le 8 mai 1945, elle sort dans la rue avec sa sœur. Anonymes pour la première fois, elles se mêlent à la foule venue célébrer la fin du conflit !

La princesse Elizabeth en service, pendant la Seconde Guerre mondiale / Imperial War Museum, Wikimedia Commons (Domaine public)]
La princesse Elizabeth en service, pendant la Seconde Guerre mondiale / Imperial War Museum, Wikimedia Commons (Domaine public)]

Accession au trône

Elle a déclaré être tombée amoureuse de lui à l’âge de 13 ans – il en avait alors 18. Le 20 novembre 1947, Elizabeth épouse Philipp Mountbatten à l’abbaye de Westminster. Dans cette période d’après-guerre, le peuple anglais souffre encore des privations. Solidaire, la princesse impose que le tissu de sa robe de mariée soit acheté avec des tickets de rationnement. Leur premier fils, Charles, vient au monde le 14 novembre 1948. Le couple aura trois autres enfants : Anne, en 1950, Andrew, en 1960, et Edward, en 1964.

À partir de 1951, elle remplace George VI dans des manifestations publiques, y compris à l’étranger. Elle se rend notamment au Canada et aux États-Unis, où elle rencontre le président Truman. En 1952, accompagnée de son mari, elle entame une tournée qui la mènera en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Kenya. C’est là, le 6 février 1952, qu’elle apprend la mort de son père. Elle doit rentrer précipitamment à Londres, où elle est proclamée reine sous le nom d’Elizabeth II d’Angleterre.

Son couronnement se déroule le 2 juin 1953, à l’abbaye de Westminster. Elle devient reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord. Elle prend aussi la tête des pays du Commonwealth : Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Pakistan et Sri Lanka. C’est le premier événement de ce genre à être retransmis à la télévision. Les Britanniques suivirent l’événement en direct sur la BBC, mais le film fut aussi diffusé à l’étranger. Au total, près de 277 millions de personnes le regardèrent !

Portrait de la reine Elizabeth II le jour de son couronnement / Royal Collection Trust, Wikimedia Commons (Domaine public)]
Portrait de la reine Elizabeth II le jour de son couronnement / Royal Collection Trust, Wikimedia Commons (Domaine public)]

Un rôle symbolique

Le Royaume-Uni est une monarchie parlementaire. En conséquence, la reine a surtout un rôle symbolique. Si elle ne se mêle pas de politique, elle garde certains pouvoirs constitutionnels et reste le chef du royaume. Or, celui-ci est particulièrement vaste ! Elizabeth II va ainsi beaucoup voyager tout au long de sa vie, se rendant dans plus de 100 pays. Elle va également rencontrer de nombreux chefs d’État au fil des ans, de Charles de Gaulle à Barack Obama, en passant par Nelson Mandela.

La reine va aussi collaborer avec pas moins de 15 premiers ministres, à commencer par Winston Churchill. Suivront des personnalités comme Margareth Thatcher, Tony Blair, ou David Cameron. À son sujet, celui-ci déclara lors du jubilé de 2012 : « Toujours dévouée, toujours résolue et toujours respectée, elle représente la sagesse et la continuité ».

À leurs côtés, la reine va vivre les grands moments qui marqueront son règne. La Guerre Froide, les Trente Glorieuses, la crise de Suez, l’entrée du pays dans la Communauté Économique Européenne… Avec une volonté sans faille, elle se tient au-dessus des affaires politiques tout en représentant son pays. Les Britanniques l’apprécient pour son caractère imperturbable, so british. Durant près de 70 ans, et malgré quelques moments de crise, elle gardera une grande popularité, à l’intérieur de son royaume comme à l’extérieur.

Portrait officiel de la reine Elizabeth II pour la Nouvelle-Zélande en 2011 / Officiel Portraits, Wikimedia Commons
Portrait officiel de la reine Elizabeth II pour la Nouvelle-Zélande en 2011 / Officiel Portraits, Wikimedia Commons

Traditions et modernité

À la tête de la famille royale, Elizabeth II doit faire face aux tempêtes qui touchent les siens. En 1992, une partie du château de Windsor disparaît dans un incendie, tandis que trois de ses enfants annoncent leur divorce. La séparation du prince Charles et de Lady Diana, en particulier, est la cible des tabloïds anglais. Le 31 août 1997, Lady Di se tue dans un accident de voiture à Paris. La reine réagit sans chaleur, provoquant la colère de son peuple. Elle se rattrape quelques jours plus tard, disant son admiration pour la princesse de Galles lors d’une allocution télévisée.

Au fil des ans, elle a aussi veillé à moderniser la monarchie. En 2011, son petit-fils et héritier, le prince William, épouse Kate Middleton. En 2018, c’est au tour du prince Harry de se marier, avec l’actrice Meghan Marckle. À la fin de sa vie, Elizabeth II compte 8 petits-enfants et 12 arrière-petits-enfants. La relève est assurée !

Ses dernières années de règne sont marquées par le Brexit et par la pandémie de COVID-19

En avril 2021, elle perd son époux, le duc d’Edimbourg. L’année suivante, tout le pays est en fête pour son jubilé de platine. Elle est maintenant le monarque ayant régné le plus longtemps sur le Royaume-Uni, surpassant même la reine Victoria !

Mais la reine a désormais 96 ans et se fait moins présente. Elle n’assiste pas au dernier Trooping The Colour, la parade des Horse Guards célébrant son anniversaire. Le 8 septembre 2022, ses médecins se disent « préoccupés » par son état de santé. Quelques heures plus tard, elle s’éteint en son château de Balmoral, en Écosse. Son décès, annoncé par Buckingham Palace et relayé dans le monde entier, a provoqué une émotion vive. Une période de deuil est déclarée dans tout le pays, avant les funérailles prévues le 19 septembre.

La reine Elizabeth II restera comme l’une des souveraines les plus importantes et les plus appréciées dans l’histoire du Royaume-Uni. Sa disparition ouvre une nouvelle ère, avec l’arrivée sur le trône de son fils, Charles III.

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par  Gwennaelle Massart ,

Passionnée de littérature, d’art et d’Histoire, j’ai grandi au milieu des livres avant d’entamer des études de Lettres. Depuis, je suis devenue rédactrice web SEO freelance pour vivre mes propres aventures. Dans mes articles, je voyage à travers l’espace et le temps pour partager avec vous mes découvertes culturelles. On y va ?

1 Comment

  1. BRIGITTE LAVALLETTE Répondre

    Quel destin a eu cette princesse…et elle a relevé le défi!! et quel défi d’être mère de quatre enfants et de se voir confier la régence de tout le Royaume Unis et du Commonwealth,il a fallu régler les dissentions,les coups durs familiaux comme dans toutes les familles mais elle a tenu sa promesse « Régner jusqu’à son dernier souffle » Royalistes où non,nous avons tous vécu un moment triste mais historique.Au revoir Ma’m

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez vous à notre newsletter.