Et si la Bretagne avait sa propre Île de Pâques ? C’est le projet fou et ambitieux de la vallée des Saints. Nichée à Carnoët au cœur des côtes d’Armor. 1000 sculptures de granit monumentales à la mémoire des 1000 Saints bretons.

La culture traditionnelle bretonne ne serait rien sans ses Saints fondateurs. Afin de préserver et de transmettre leur histoire et les légendes qui ont grandi autour d’eux, une association ambitionne de leur dédier un lieu emblématique : la vallée des Saints. A terme, 1000 statues géantes de granit breton, façonnées par différents artistes, rendront hommage à ceux qui constituent le patrimoine populaire de la Bretagne. Sur ces terres moyenâgeuses, période de l’arrivée des Saints, cet ambitieux projet de musée d’art et d’histoire à ciel ouvert, est en passe de devenir un site touristique majeur. Unique en son genre, financé uniquement par les dons. Il y a comme un air de magie dans la vallée des Saints.

Saint Idunet
Saint Idunet

Un hommage à la culture populaire bretonne

Nul n’est sans connaître l’existence des mystérieux colosses de pierre de l’Ile de Pâques. Ou celle des 3000 menhirs alignés de Carnac. Il faudra dans quelques décennies y ajouter les 1000 sculptures de la vallée des Saints au cœur de la Bretagne. Cet ambitieux projet artistique, porté par une association, a débuté en 2008. Une volonté : préserver et transmettre le patrimoine de la culture populaire bretonne liée aux 1000 saints bretons. Saint Gildas, Saint Malo, Saint Tugdual, Saint Hernin, Saint Brieuc…ils ont construit l’Histoire légendaire de la Bretagne.

Moines venus d’Irlande, du Pays de Galles ou de Cornouailles anglaise pour évangéliser la Bretagne. Leur héritage n’a cessé de se transmettre de génération en génération, suscitant une dévotion populaire sans égal. A la fin du Moyen-Âge, on dénombrait plus de 18 000 chapelles ou églises. Cela faisant de la Bretagne le territoire avec le plus grand nombre de sanctuaires. De nombreuses légendes racontant les exploits de ces Saints font désormais partie intégrante du patrimoine breton. L’élévation de ces 1000 statues à leur effigie participe à cette transmission du patrimoine, de manière originale et contemporaine.

Des géants de granit…

Ces statues monumentales oscillent entre 3 et 7 mètres de hauteur. Elles sont toutes façonnées dans une matière unique : le granit breton. La Bretagne compte en effet de nombreux bassins granitiers et un savoir-faire d’exception dans l’extraction et le façonnage de cette pierre. Elle offre une infinie palette de couleurs. C’est donc cette ressource locale qui est mise à la disposition d’artistes-sculpteurs. Tout cela afin de donner vie à leur vision d’un Saint breton.

Chaque année, de mai à octobre, les chantiers de sculpture sont ouverts au public et permettent ainsi de découvrir au plus près cet impressionnant travail de finesse et de force. En 30 jours, 5 à 7 sculptures sont ainsi réalisées. Il faut dire qu’ils sont nombreux ceux qui choisissent d’investir dans leur propre Saint ! Chaque statue est en effet financée exclusivement par des dons, de particuliers, d’entreprises ou encore d’associations.  Environ 15 000€ sont nécessaires pour ériger un Saint.

Croyance des Dieux, passion du patrimoine, amoureux de la pierre, amateur d’art, attaché à la terre bretonne…autant de bonnes raisons qui poussent à s’engager dans cette folle aventure du Carnac du XXIe siècle pour, un jour, toucher du doigt les Dieux celtes.

…sur un site historique et naturel d’exception

Figés sur la colline de Quénéquillec à 230 m d’altitude, ces menhirs semblent surplomber la vallée depuis des siècles. Mais il n’en est rien. Si ces statues sont bien contemporaines, c’est une terre bien plus ancienne qui les accueille et qui témoigne du haut passé moyenâgeux de la Bretagne. En effet, les premiers colosses de granit sont placés autour de la motte féodale de Saint Gildas : cette enceinte circulaire du Xe siècle est composée de fossés de près de 7 mètres de profondeur.

Des fouilles archéologiques ont même décelé des vestiges gallo-romains. En contrebas, une chapelle classée monument historique vous ouvre ses portes. Et surtout, c’est la vue incroyable à 360° sur le paysage vallonné du Poher qui déploie la richesse naturelle du site : sommets des Monts d’Arrée, forêt du Fréau… c’est toute la beauté de la vallée qui s’offre au visiteur. La légende dit même qu’elle abriterait une fontaine gauloise dont l’eau aurait le pouvoir de guérir les animaux. Il n’en fallait pas plus pour ajouter de la magie au lieu.

Projet à la fois artistique, patrimonial, environnemental, économique, touristique, la vallée des Saints est l’alliance parfaite entre passé et futur

Projet à la fois artistique, patrimonial, environnemental, économique, touristique, la vallée des Saints est l’alliance parfaite entre passé et futur. Ce lieu de mémoire unique de la culture populaire bretonne est un site de visite incontournable. Véritable musée d’art et d’histoire à ciel ouvert, il invite à randonner à travers ses statues ; en fermant les yeux quelques instants, on entendrait presque une petite voix nous conter les mythes et légendes de ces saints vénérés. Alors, tendez bien l’oreille !

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par  Lyse Hautecoeur,

Lyse est née le même jour que Liza Minelli et lui voue un culte immodéré. A défaut de scène, c’est sur les pages blanches que Lyse laisse aller sa créativité. L’écriture a toujours fait partie de sa vie et la lecture est son dada ; ses rock stars sont les auteurs ! Elle ne conçoit pas une vie sans la Culture (10 ans passés dans un musée laissent des traces) et les émotions qu’elles procurent.

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez vous à notre newsletter.