Nous gardons tous en mémoire les débuts d’année scolaire. Synonyme de stress et d’anxiété pour certains, d’excitation et de joie pour d’autres, la rentrée est un grand évènement pour les enfants comme pour les parents.

Tous les ans, l’histoire se répète. La rentrée scolaire fait frémir. Après les congés d’été, c’est le retour aux responsabilités et aux contraintes. Et même après des siècles d’existence, la rentrée provoque toujours d’aussi fortes émotions. C’est qu’elle rompt brutalement avec la douceur de l’été et le ralentissement général du travail. La rentrée demande ainsi aux parents et aux enfants, de passer rapidement d’un rythme à un autre. C’est un nouveau cap, qui oblige les enfants à grandir spontanément pour surmonter ses épreuves avec sérénité. C’est ainsi qu’au fil du temps, le mois de septembre a laissé sa trace dans les mémoires de générations d’écoliers.

Bus scolaire
Bus scolaire

Histoire de la rentrée des classes

La rentrée des classes existe depuis plusieurs siècles, bien avant que Jules Ferry décide de la gratuité et de l’obligation de l’enseignement primaire en 1881. En effet, au XIIIème siècle, les grandes universités se multiplient en Occident. Tous les mois d’été, les étudiants désertent les enseignements pour appuyer leurs familles aux moissons. Lors de la publication de la bulle Parens Scientiarum Universitas, le pape Grégoire IX autorise alors les Universités à fermer leurs classes un mois d’été.

Jusqu’au début du XXème siècle, chaque établissement dispose de son propre calendrier en fonction des traditions agricoles de sa communauté. Après l’adoption des congés payés en 1936, le gouvernement harmonise la date de la rentrée scolaire à l’ensemble du territoire français, alors début octobre. Avec les Trente Glorieuses, la plupart des travaux agricoles disparaissent et la rentrée est alors ramenée aux premiers jours de septembre, telle que nous la connaissons.

Matériel scolaire
Matériel scolaire

Les rituels de la rentrée des classes

La rentrée scolaire est un grand évènement. Pour s’y préparer, certains rituels se sont installés et rompent avec l’insouciance des mois d’été. Il y a tout d’abord l’achat de nouveau matériel. Avec le temps, les listes de fourniture scolaire ne cessent de se rallonger. L’occasion d’acheter un nouveau cartable qui fera fureur dans la cour de récrée et d’une nouvelle paire de chaussures fermées pour remplacer les anciennes trop petites. La veille de la rentrée, les enfants tiraillés entre l’excitation et l’angoisse sont priés de se coucher tôt.

Enfin, le matin du jour J, les enfants se préparent souvent avec minutie, passent leur plus belle tenue et se coiffent avec soin. Ces rituels de rentrée scolaire accompagneront l’enfant jusqu’à la fin de ses études, parfois pendant plus de 20 ans. Une cérémonie qui se répète année après année et qui accompagne l’enfant dans son passage vers l’âge adulte.

Les parents entre responsabilité et gestion de l’organisation

L’emploi du temps des adultes est souvent calqué sur celui des vacances scolaires. Avec la reprise des enfants, s’annonce un marathon de préparation qui devient de plus en plus important au fil de la scolarité. Liste des fournitures, livres à couvrir, préparation des sacs, réunions de rentrée, documents administratifs à remplir… L’organisation est une qualité appréciée pour gérer cette période en toute sérénité. D’autant que dans la plupart des foyers, ces tâches incombent principalement aux mères, qui portent encore la majeure partie de la charge mentale concernant l’éducation des enfants.

Certaines rentrées sont parfois plus impressionnantes que d’autres, comme l’entrée à la maternelle ou la 6ème. Pour les parents aussi, la séparation et les émotions fortes qu’elle engendre peut être difficile à vivre. Il s’agit alors d’accueillir les sentiments ressentis par les enfants à cette période, en plus des siens.

Les enfants tiraillés par une cascade d’émotions

Enfants qui jouent
Enfants qui jouent

Les enfants, qui par leur âge s’exonèrent de l’organisation globale des préparatifs, sont néanmoins soumis à une nouvelle routine, plus stressante et contraignante. Le mois de septembre est synonyme de fortes émotions. A l’approche de la rentrée, il n’est pas rare que les enfants ressentent de la peur et de l’angoisse face à l’inconnu qui les attend. Tous les ans, le parcours de socialisation de l’enfant se renouvelle : nouveaux professeurs, nouvel emploi du temps, nouveaux camarades…

De nouveaux codes, de nouvelles responsabilités sont à assimiler en un temps record. Mais l’anxiété est partiellement effacée par l’excitation et la joie de retrouver les copains et copines dont ils ont été séparés durant l’été. Les enfants, tiraillés entre tristesse de la fin de l’été, angoisse de la nouveauté, et euphorie de retrouver leurs habitudes sociales sont pris dans une cascade de sentiments qui fait de la rentrée un jour crucial pendant leur scolarité.

Qu’elle laisse des sentiments positifs ou négatifs, la rentrée scolaire grave dans les mémoires un souvenir indélébile

Maternelle, primaire, collège, lycée, université, elle accompagne l’élève tout au long de sa scolarité et scelle son passage de l’enfance à l’adolescence puis au monde adulte. Un évènement à ne pas prendre à la légère, et qui avec une bonne dose d’organisation peut être vécue avec douceur par les parents comme les enfants.

Pour découvrir encore plus d’articles inspirants, téléchargez l’application Cultur’easy sur Applestore ou Playstore.

Par  Alisson Argoud,

Après des études en littérature, j’ai obtenu un master en urbanisme spécialisé dans la co-construction des espaces urbains avec les habitants. En parallèle j’ai développé des compétences dans divers domaines comme le graphisme, la rédaction, ou la communication en travaillant bénévolement dans diverses associations. Créative et ordonnée, je manie la plume et les mots avec plaisir.

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez vous à notre newsletter.