Figure incontournable du calypso, Calypso Rose continue de faire danser les foules du monde entier. À 80 ans et avec plus de 800 chansons au compteur, la Calypso Queen au destin incroyable est l’une des dernières grandes légendes de la musique caribéenne.

Le calypso est une musique à deux temps venant des carnavals, aussi douce que ses mélodies sont entraînantes. Savoureux mélange entre chansons à texte et rythme caractéristique, le calypso est également appelé le Kaiso. Proche du Mento de Jamaïque, il se démarque par son rythme et son sens différents. Il tire notamment ses influences des rythmes africains et musiques romantiques européennes. Le calypso va rapidement dépasser les frontières de Trinité et Tobago et s’exporter dans le monde. Et parmi ses grandes figures, se trouve Calypso Rose. Une artiste pétillante, engagée et combattante.

Une carrière des plus précoces

Linda McArtha Monica Sandy-Lewis, dite Calypso Rose, né le 27 avril 1940 dans le village de Bethel, sur l’île caribéenne de Tobago. Une île rythmée par la musique et foyer de l’un des genres musicaux les plus appréciés; le calypso. La fille du leader des Spiritual Shouter Baptists est la cinquième enfant d’une fratrie de 13. Elle est d’abord bercée par la country grâce à son père mais découvre un jour le calypso. Mais sa famille très traditionnelle s’oppose à ce qu’elle chante au Carnaval de Tobago.

Junior parade du carnaval de Trinité et Tobago en 2015
Junior parade du carnaval de Trinité et Tobago en 2015

Rien ne l’arrête et Rose écrit sa première chanson en 1955, à seulement 15 ans. D’ailleurs, elle se fait d’abord appeler Crusoe Kid avant de devenir la célèbre Calypso Rose. Un nom donné par Mighty Spoiler et des membres du carnaval. Et quoi de mieux de prendre le nom de la musique qu’elle exerce avec brio. Delà marque les débuts d’une carrière de légende, aussi riche que passionnante.

Calypso devient Queen

Ce n’est qu’en 1963, que Rose quitte sa Trinité et Tobago natale pour découvrir les îles Grenade ainsi que Saint-Thomas. C’est la première femme à remporter le Calypso King, son premier concours. Rose a alors la chance de réaliser son premier enregistrement, “Coopération”. Encore un pas de plus dans sa légende, en 1966 pour Calypso, qui écrit « Fire In Me Wire », la première chanson calypso chantée. L’année suivante, elle continue son voyage et fait la première partie d’un concert de Bob Marley et des Wailers durant le Grand Concours Ball Room à New York.

Dès 1969, elle enregistre le premier d’un vingtaine d’albums à succès, Queen Of The Calypso World . Les années 1970 riment avec succès pour Calypso Rose. De 1972 à 1976, elle remporte le titre de Calypso Queen. Rose est la première femme à gagner, en 1977, le « Trinidad Road March » grâce sa chanson « Gimme More Tempo« . L’année suivante, la compétition se renomme même le Calypso Monarch, en son honneur. C’est la naissance de la “Calypso Queen”.

Cover du premier album de Calypso Rose sorti en 1969
Cover du premier album de Calypso Rose sorti en 1969

Une femme aussi engagée que combattante

Les tubes et prix s’enchaînent pour la Miriam Makeba des Caraïbes, qui a même l’immense honneur de recevoir le prix de la « Femme la plus exceptionnelle » par le Comité National d’Action pour la femme. Véritable féministe, la chanteuse est aussi pétillante qu’engagée. Même ses chansons montrent tout son engagement. En effet, sa première chanson est le premier calypso dénonçant les inégalités hommes – femmes. C’est après avoir vu dans un spectacle, un homme voler la vedette à deux femmes jouant sur scène. Encore aujourd’hui, elle incarne toujours parfaitement le combat féministe. L’un de ses derniers tubes, « Leave Me Alone« , qui encourage les femmes à ne pas craindre le mâle, fait même l’objet d’un papier dans le Washington Post .

Calypso Rose au Womex Awards 2016
Calypso Rose au Womex Awards 2016

Véritable combattante, les épreuves s’enchaînent, mais rien ne l’arrête. Pas même une opération pour un cancer du sein à 26 ans puis un nouveau cancer secondaire en 2008… Malgré de nombreuses épreuves difficiles, comme l’assassinat de son mari ou le fait que qu’elle ne peut avoir d’enfant, Rose en tire sa force. Une véritable leçon de vie.

Un succès qui fait le tour du monde

Les décennies défilent, et encore aujourd’hui, la reine du calypso passionne et fait danser les foules. Désormais, le succès est international. En France Manu Chao produit son album “Far from home” en 2016. Un triomphe. Deux ans plus tard, elle reçoit même le grand prix SACEM “musiques du monde”. Même le public du célèbre festival américain de Coachella l’adopte en 2019. Elle en devient alors sa doyenne. Une carrière riche et incroyable pour Calypso Rose, qui à 80 ans continue de rayonner et pétiller.

Calypso Rose au festival de Coachella en 2019 (Emma McIntyre/Getty Images for
Coachella)
Calypso Rose au festival de Coachella en 2019 (Emma McIntyre/Getty Images for
Coachella)

Par Vincent Bouin,

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, vous inscrire à la newsletter ou soutenir le blog  !

Tous les liens ici !

Ayant grandit en Île-de-France, Vincent se passionne très vite par l'histoire, le sport et le journalisme. C'est tout naturellement, qu’il s’oriente vers une licence d'histoire, avant de poursuivre sur un Master Journalisme. Aujourd'hui il continue d'écrire et n'oublie pas ses premiers amours, l'histoire et le sport.

1 Comment

  1. Brigitte Lavallette Répondre

    J’adore cette femme solaire pionnière dans tant de domaines et qui garde toujours la tête haute

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.