Qui n’a jamais entendu l’expression : “Une image vaut mieux que mille mots” ? Un simple cliché peut révéler tellement de choses !

Chaque année des milliers de photos sont exposées aux quatre coins du monde avant de faire la une des plus grands médias et parfois même d’être récompensées. Derrière ces images se cache le travail d’hommes et de femmes photographes engagés, qui risquent parfois leur vie pour nous faire part de situations inédites. Laissez-vous guider pour un tour d’horizon des meilleurs festivals de photographie engagés à travers le monde.

1.   La Gacilly Photo Festival

Créé en 2004 dans le joli village du père Fondateur d’Yves Rocher en Bretagne, le Festival Photo La Gacilly accueille chaque année entre les mois de juillet et d’octobre des visiteurs du monde entier. Agréablement aménagé, ce grand événement de la photographie engagée est organisé sous la forme d’un parcours déambulatoire ayant lieu majoritairement en plein air.

La Gacilly Photo Festival ©M-Florine Dambakizi
La Gacilly Photo Festival ©M-Florine Dambakizi

Avec d’immenses toiles atteignant parfois jusqu’à 70 mètres de large, le Festival Photo La Gacilly questionne et alerte l’opinion publique sur les grands enjeux de notre société. Les thèmes du changement climatique, de l’écologie et de la protection de l’environnement font partie intégrante du festival. Avec des photographes invités de renom comme Yann Arthus Bertrand, Claudia Andujar, Sebastião Ribeiro Salgado ou encore Seydou Keïta, cet événement gratuit est un incontournable des festivals de photographie engagés à ne pas manquer.

2.   Visa pour l’image

Entièrement dédié au photojournalisme, le festival international Visa pour l’image a lieu tous les ans dans le sud de la France à Perpignan. Créé en 1989, ce grand événement de la photographie engagée rassemble chaque année de nombreuses pointures de la photographie et accueille des visiteurs du monde entier. En plus des expositions réparties dans toute la ville, Visa pour l’image offre la possibilité de participer à des rencontres avec des photographes, d’assister à des projections en plein air ou encore de prendre part à des lectures et débats.

©Visa pour l’image
Festival photo ©Visa pour l’image

De la même façon que le Festival de la Gacilly, Visa pour l’image met en lumière les grands maux et travers de notre société. Il traite de sujets complexes comme des conflits à travers le monde et aborde des thématiques controversées parfois même tues par les médias. L’entrée au festival est gratuite.

3.   Les femmes s’exposent

Très souvent sous-représentées dans le milieu des Arts et dans l’univers de la Photographie, les femmes revendiquent haut et fort leur droit à davantage de visibilité et de reconnaissance ! Fondé en 2017, le Festival  “les femmes s’exposent” milite pour plus d’égalité. Pour leurs remarquables expositions de photographies engagées sur “Le sort de DAESH en prison”, “Immobile Home” et “Les oubliés d’Isabeau”, les trois photographes françaises, Delphine Blast, Laurence Geai et Stéphanie Lacombe ont fini lauréates de l’édition 2020.

L'espoir au milieu des ruines ©Christine Spengler
L’espoir au milieu des ruines ©Christine Spengler

Ces dernières années, le festival a eu l’immense privilège de recevoir des photographes de renom telles Christine Spengler, célèbre reporter de guerre, Newsha Tavakolian, photojournaliste iranienne ou encore Jill Freedman et Jane Evelyn Atwood. Le rendez-vous a lieu tous les ans pendant la saison estivale à Houlgate en Normandie.

4.   Le World Press Photo

Créée en 1955 à Amsterdam aux Pays-Bas, l’organisation World Press Photo organise chaque année l’un des plus prestigieux concours de photographie de presse au monde. Comme son nom l’indique, l’événement soutient et promeut les travaux de milliers de photojournalistes de plus d’une centaine de pays. Une fois sélectionnés, les meilleurs clichés sont classés et présentés sous différentes catégories telles que : l’actualité en général, le sport, la nature, les enjeux contemporains, les portraits, la vie quotidienne ou encore les arts et le divertissement.

Émeutes à Caracas, Vénézuela ©Ronaldo Schemidt
Émeutes à Caracas, Vénézuela ©Ronaldo Schemidt

Les images shootées dans des conditions souvent très difficiles révèlent des instants particulièrement marquants et des situations d’une extrême violence. Parmi les photojournalistes les plus célèbres, on peut citer le photographe vietnamien Nick Ut, auteur de la terrible image d’une enfant gravement brûlée au napalm lors de la guerre du Vietnam. Les images choquent et témoignent des plus grands maux de l’humanité. C’est l’un des festivals de photographie engagés à voir au moins une fois.

5.   Elles X Paris Photos

Fondée en 1997, la grande foire internationale Paris Photo a lieu tous les ans au mois de novembre. En plus de présenter une concentration importante d’images des plus grandes galeries d’art, l’événement offre la possibilité aux visiteurs de rencontrer des photographes de renommée internationale. Parmi les invités conviés lors des précédentes éditions, on peut citer le photographe anglais Martin Parr, l’américain William Klein et le français Raymond Depardon.

Femme photographe ©Elles Paris Photos
Femme photographe ©Elles Paris Photos

Depuis 2017 et sous l’impulsion du ministère de la Culture français, l’événement international présente “Elles X Paris Photos”. Ce parcours photographique réunit chaque année les travaux d’une quarantaine de femmes photographes professionnelles. Récemment lancé, le projet s’engage à promouvoir les talents féminins dans le milieu des arts et de la culture. Sur une autre thématique à la fois engagée et parfois même censurée, Paris Photo présente depuis 2018 une section entièrement consacrée à la photographie érotique.

6.   Le Festival de la Photographie Éthique

Initié en 2009, le “Festival della Fotografia Etica” a lieu tous les ans entre les mois de septembre et d’octobre dans la ville de Lodi en Italie. Cet événement photographique unique en son genre et axé sur l’éthique rassemble le travail de photojournalistes du monde entier. Témoin d’une actualité internationale mouvementée, le festival a couvert plusieurs rétrospectives de l’Agence France-Presse, d’ONG et d’organisations humanitaires notamment sur les grandes crises migratoires, les mouvements sociaux, la guerre et les questions de genre, d’égalité et de normalité.

©Oscar Castillo
©Oscar Castillo

Chaque année, le concours du « World.Report Award” récompense les meilleurs reportages journalistiques classés dans six catégories à savoir : “le master prix”, “le spotlight price”, “le prix de la nouvelle”, “le prix étudiant”,  “le prix de la terre mère” et enfin “le prix d’un coup d’oeil”.

7.   Les Transphotographiques

Lancé en 2001 et organisé depuis 2003 par la Maison de la Photographie de Lille, le festival les Transphotographiques rassemble chaque année une trentaine d’expositions sur une période allant de mai à octobre. Une des principales ambitions de cet événement est de faire vivre aux visiteurs une expérience immersive forte, unique et engageante.

Espace d’exposition ©Les Transphotographiques
Espace d’exposition ©Les Transphotographiques

Les œuvres mises en avant ainsi que les reportages offrent un regard croisé sur l’actualité sociale et économique du monde. Parmi les nombreux artistes invités, on peut citer le célèbre photographe américain William Klein, le photographe burkinabé Warren Saré, le photojournaliste français Jean-Pierre Laffont ainsi que l’artiste protéiforme et subversif Ai Weiwei. En 2019, les Transphotographiques se sont distinguées en présentant le travail de 30 femmes photographes âgées de moins de 30 ans. En plus des nombreuses installations présentées dans toute la métropole lilloise, le festival propose différents ateliers et stages de photographie.

8.   PhotOn

Organisé tous les ans à Valence en Espagne, le festival international PhotOn célèbre depuis 2011 le photojournalisme et la réalisation documentaire. L’événement ponctué de conférences, ateliers et projections de nuit accueille de mai à septembre les œuvres de photojournalistes du monde entier. Comme beaucoup d’autres festivals, PhotOn a lancé une bourse spéciale afin de récompenser le travail de nouveaux talents du photojournalisme.

©Ximena Medina
©Ximena Medina

Les finalistes des dernières éditions ont ainsi été récompensés pour leur travail de fond sur des thématiques d’actualités sensibles et controversées. On peut citer le reportage de Karl Mancini sur le collectif féministe et argentin “Ni unas menos”, l’oeuvre documentaire de Daniel Berehulak sur le virus Ebola ou encore le travail du photojournaliste espagnol Andoni Lubaki sur les plus grands conflits des dernières décennies. Comme dans tous les festivals de photographie engagés, les images interpellent et questionnent le spectateur.

9.   Le Festival européen de la photo de Nu

Créé en 2001, le Festival européen de la photo de Nu se tient annuellement au mois de mai dans la cité française d’Arles. La ville est aussi connue pour accueillir en été les célèbres Rencontres internationales de la photographie. Unique en son genre, l’événement est le seul à permettre à plus d’une quarantaine de photographes internationaux d’explorer et de mettre en valeur le nu masculin et féminin.

Archives italiennes, danse de femmes nues ©Festival européen de la photo de nu
Archives italiennes, danse de femmes nues ©Festival européen de la photo de nu

Profondément engagée et visionnaire, cette grande manifestation photographique a révélé de nombreux photographes de talent et accueille chaque année toujours plus de curieux. À cette occasion, la nudité est traitée sous différents angles comme symbole de liberté, de désir, d’affirmation de soi mais aussi comme moyen d’expression et de lutte contre les violences.

10.   Le Festival Circulations

Créé en 2011, le Festival Circulations se distingue des nombreux autres événements photo pour se consacrer entièrement à la mise en avant de la jeune génération de photographes contemporains et européens. L’événement photo prend place tous les ans au printemps à l’espace Centquatre à Paris et s’étend dans d’autres villes de France et capitales européennes. La dernière édition de 2020 présentait des projets photographiques engagés autour de problématiques d’actualités liées à l’injustice sociale, à l’identité et à l’avenir.

©Festival Circulations
©Festival Circulations

Le festival promeut les valeurs de liberté d’expression, d’audace et d’innovation, de transmission et d’émotions. Pour rendre accessible le travail de photographie au plus grand nombre, un parcours original intitulé “Little Circulation(s)” a été conçu à hauteur d’enfants.

Et vous, quels sont les festivals de photographie engagés que vous conseilleriez ?

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à commenter, partager, et nous soutenir en vous inscrivant à notre newsletter !

Par Marie-Florine Dambakizi,

Photo-vignette : Photo de Nikos Aliagas lors de l’exposition « PARISIENNES, L’EXPOSITION DE NIKOS ALIAGAS SUR LES GRILLES DE L’HÔTEL DE VILLE« . Une œuvre de notre artiste ambassadeur SWeb est présente dans la composition.

Rédactrice web, spécialiste en marketing mais aussi professionnelle du Tourisme, je suis une grande passionnée de voyages, de Photographie, de Street-Art et d’Art en général. Curieuse et ouverte aux autres cultures, j’aime m’enrichir du monde dans toute sa diversité !

1 Comment

  1. Brigitte Lavallette Répondre

    Souvent un cliché est plus parlant qu’un long discours,en ce qui me concerne j’ai apprécié l’exposition en plein air de photographies à la Fondation GoodPlanet à Longchampen 2019. Merci pour votre article qui donne envie de retourner dans les expos

Commenter cet article

Restez connecté à la culture !

Pour ne manquer aucun article. Inscrivez à notre newsletter.